Les États-Unis frappent la branche afghane de l’État Islamique en réponse à l’attentat de Kaboul – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

L’attentat de jeudi à l’aéroport de Kaboul a tué au moins 85 personnes dont 13 militaires américains, quelques jours avant le retrait définitif des États-Unis.

De notre correspondant à Washington

Les Américains ont riposté à l’attentat suicide commis à l’entrée de l’aéroport de Kaboul en tuant par drone samedi matin un «organisateur» de l’État Islamique-Khorassan, la branche afghane de l’organisation djihadiste. Ces représailles ont été lancées moins de 48 heures après l’attentat qui a tué au moins 85 personnes dont 13 militaires américains, quelques jours avant le retrait définitif des États-Unis au bout de 20 ans de guerre. Le commandement central américain a fourni peu de détails sur la frappe, se contentant d’indiquer que l’attaque a été menée dans la province de Nangahar contre un membre de l’État islamique-Khorassan soupçonné d’être impliqué dans la planification d’attaques contre les États-Unis à Kaboul. La frappe a tué un individu, et aucun civil n’aurait été tué, selon les Américains.

Joe Biden avait promis jeudi son intention de ne pas laisser l’attentat impuni. «Nous vous traquerons et vous ferons payer», avait déclaré le président américain. La Maison-Blanche a indiqué que l’État islamique prévoyait de commettre de nouveaux attentats, alors que les opérations d’évacuation menées par les États-Unis entraient dans leurs derniers jours. Biden a fixé à mardi la date limite pour achever l’évacuation. Vendredi, le Département d’État a de nouveau demandé aux Américains de ne pas s’approcher des portes de l’aéroport.

Vendredi, Biden a de nouveau exprimé ses condoléances aux victimes de l’attaque. Onze des 13 Américains tués étaient des Marines, les deux autres morts étaient un marin et un soldat de l’US Army. Ce sont les premiers membres des forces américaines tués en Afghanistan depuis février 2020, lorsque l’administration Trump avait conclu un accord avec les talibans prévoyant que les insurgés cessent leurs attaques en échange d’un accord prévoyant le retrait de toutes les troupes américaines d’ici mai 2021. Biden a ordonné la mise en berne des drapeaux américains dans tout le pays en leur honneur.

À voir aussi – Afghanistan: pas de reconnaissance dans l’immédiat du régime des talibans par les États-Unis

Leave a Reply

%d bloggers like this: