Gartner a mis à jour ses prévisions en matière de dépenses IT pour 2019. Et le cabinet anticipe un net ralentissement en raison de la situation des investissements dans le domaine des systèmes pour datacenter (204 milliards de dollars à -2,8%).

Le datacenter pâtit notamment d’une baisse du prix de vente moyen des serveurs. Toutefois, la tendance s’explique en bonne partie aussi par des facteurs extérieurs au marché de l’IT, à savoir la valeur du dollar.

De l’IT traditionnel aux alternatives cloud

“Jusqu’à la fin de 2019, on s’attend à ce que le dollar américain se raffermisse, tout en demeurant extrêmement volatil en raison de l’incertitude de la conjoncture économique et politique et des guerres commerciales” commente Gartner.

 

Des changements profonds sont néanmoins à l’œuvre. Ce n’est plus une surprise, les dépenses IT en faveur d’offres traditionnelles (non cloud) se portent de manière croissante sur des alternatives cloud, alimentant la croissance des logiciels d’entreprise.

Les dépenses logicielles devraient ainsi bondir de 7,1% en 2019 à 427 milliards de dollars, contre 399 milliards un an plus tôt. Et le segment des logiciels d’infrastructure (IaaS, iPass, aPaaS) en sera un des bénéficiaires.

“Les choix que font les DSI en matière d’investissements technologiques sont essentiels au succès de l’entreprise numérique. Les technologies émergentes disruptives, comme l’intelligence artificielle (IA), remodèleront les modèles d’affaires ainsi que l’économie des entreprises des secteurs public et privé. L’IA a un effet majeur sur les dépenses IT, bien que son rôle soit souvent mal compris” souligne par ailleurs Gartner.