De manière assez inhabituelle, plusieurs utilisateurs outre-atlantique ont reçu une notification assurant la promotion des iPhone XR et XS, sauf que cette dernière émanait de l’Apple Store et qu’elle ne visait que les membres du programme de remplacement de Cupertino. A cela, s’ajoute la mise en valeur de rabais sur les prix des iPhone (certes pour l’instant limités à certains pays). La situation irait-elle si mal que cela pour la firme californienne ?La nouvelle a circulé très rapidement sur le net (véhiculée par le dev Steve Lederer et par Mark Gurman de Bloomberg), relançant les plus vives interrogations sur les ventes d’iPhone. Après tout depuis début novembre et les premiers retours négatifs des fournisseurs d’Apple, les investisseurs paniquent entraînant une chute des principales valeurs tech. Cupertino a ainsi perdu presque 200 milliards en un mois, entraînant avec elle ses sous-traitants toutes nationalités confondues mais aussi d’autres firmes comme Amazon ou Facebook.

De manière générale, les analystes estiment que le smartphone a atteint la fin de sa phase de croissance et que le marché est saturé pour les smartphones tels qu’ils existent aujourd’hui. Aussi à moins d’un changement radicalement innovant, la situation n’ira pas en s’améliorant.

Mais sur des marchés comme l’Inde, les téléphones low-cost signifient que la situation n’est pas aussi saturée qu’on pourrait le penser, mais elle reste quand même limitée, voire moins favorable à des appareils Premium . Cela signifie-t-il qu’Apple peut encore défier la conjoncture et maintenir sa stratégie actuelle (c’est-à-dire compenser la baisse des ventes par un prix moyen élevé) ? Sa décision de taire le détail de ses ventes ne permet pas vraiment de rassurer les observateurs et les investisseurs.

Source 1 et 2