La semaine dernière, nous avons exploré les années 1970 à la recherche des innovations marquantes. Aujourd’hui, nous continuons notre voyage dans le temps dans les années 1980…

Build 409c is December 1990 build of MS-DOS 5.00. // (Image: Wikimedia Commons / Public Domain)

Une décennie rythmé par des innovations qui ont complètement chamboulé notre quotidien. Console de jeu, ordinateur, satellite nombreuses sont les évolutions ou créations qui ont vu le jour dans les années 80.

1980 : Tim Berners-Lee’s ENQUIRE, un premier prototype du Web

Clin d’œil aux innovations des années 80 pour un projet qui a échoué. ENQUIRE, un projet développé en 1980 par Tim Berners-Lee alors qu’il était au CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire). ENQUIRE était un peu comme un croisement entre HyperCard et un wiki, et nécessitait une maintenance centrale. Malgré cela, c’était la première fois que Berners-Lee s’intéressait à l’utilisation de l’hypertexte pour la communication de groupe et l’organisation de l’information. En raison de la maintenance centralisée requise, ENQUIRE n’était pas vraiment accessible aux autres utilisateurs. La disquette logicielle ENQUIRE originale a été perdue au fil du temps.

Si le web n’avait pas transformé totalement notre monde, nous n’aurions pas sélectionner ENQUIRE. Mais même en tant que prototype précoce, s’il déplaçait l’aiguille qui tricoterait la toile, il avait un impact étonnant.

Également en 1980 :
Pac-Man, l’un des jeux vidéo les plus populaires de tous les temps ; Star Wars, épisode V : L’Empire contre-attaque, le film qui a maintenu la franchise en vie.

IBM Personal Computer model 5150 and IBM PC keyboard. // (Image: Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported license)

1981 : le PC IBM et MS-DOS

Qui a eu le plus d’impact sur la société : le système d’exploitation MS-DOS, ou le premier ordinateur personnel vraiment portable ? Ces deux produits ensemble ont créé le marché incroyablement dynamique des PC de bureau qui a dominé l’informatique jusque vers la fin des années 1990, puis a donné naissance à Windows, qui lui a dominé jusqu’au début des années 2010.

Également en 1981 : L’Osborne 1, premier ordinateur d’entreprise véritablement portable, il utilisait CP/M, un système d’exploitation de génération plus ancienne que MS-DOS.

1982 : le Commodore 64

Que se passe-t-il lorsque vous introduisez un produit beaucoup moins cher et plus performant que les leaders du marché ? Si vous le soutenez avec un bon marketing et un processus de production intelligent, il prend le monde d’assaut. C’est l’histoire du Commodore 64, lancé sur le marché mondial à 595 $, soit environ un tiers du prix d’un Apple II à l’époque, et bien moins qu’un PC IBM.

À un moment donné, le Livre Guinness des records du monde a classé le C64 comme l’ordinateur le plus vendu de tous les temps. La clé du succès de la machine a été une capacité graphique supérieure aux attentes et une puce sonore qui a rendu possible la production de musique électronique pour les acheteurs d’ordinateurs personnels.

Également en 1982 : ColecoVision, console de jeu vidéo de deuxième génération proposant graphismes et des manettes similaires aux jeux d’arcade de l’époque. Intellivoice, module de synthèse vocale pour la console de salon intellivoice.

1983 : Lotus 1-2-3

Plus tôt, nous avons parlé de la façon dont le MS-DOS et le PC IBM ont créé une dynastie. Mais deux ans plus tard, lorsque le Lotus 1-2-3 a été introduit, “le PC” à vraiment pris son sens. Le Lotus 1-2-3 est beaucoup plus rapide que VisiCalc, et dispose de meilleurs graphiques, de macros et de fonctions combinées qui demandaient auparavant aux utilisateurs de quitter un programme, d’échanger des disquettes et d’en lancer un autre. VisiCalc est souvent présenté comme la raison pour laquelle les entreprises ont acheté des Apple II. Mais lorsque le Lotus 1-2-3 a été introduit par Lotus, il a fait tomber VisiCalc de son piédestal d’utilisation professionnelle, et l’Apple II avec lui.

Quand IBM a introduit le PC XT, avec un disque dur intégré les choses ont changés. Comme vous pouvez l’imaginer avec une machine IBM, il y avait beaucoup d’options de configuration. Pour un prix d’environ 6 500 $ en dollars de 1983 (ou environ 16 350 $ aujourd’hui). C’était une dépense énorme pour les entreprises, mais la combinaison de Lotus 1-2-3 et du disque dur XT était si convaincante que des milliers d’entreprises ont acheté les deux.

Également en 1983 : l’IBM PC XT, Ordinateur personnel produit à plusieurs millions d’exemplaires.

1984 : Macintosh

Pendant de nombreuses années, ce produit a été un échec. Construit avec beaucoup de difficulté. Le Macintosh ne détenait qu’une fraction du marché en pleine explosion du PC. Mais toute a changé.

Cela a pris plus d’une décennie, mais l’interface utilisateur informatique dominante, que nous utilisons encore aujourd’hui au travail, était le modèle Windows et souris créé par Xerox et lancé par Apple. Les utilisateurs du Macintosh 1984 identifieraient et pourraient utiliser eux le Macintosh 2018, car les bases définies dès 1984 sont toujours en usage aujourd’hui. De plus, le pionnier de l’interface utilisateur et l’attention brutale de Jobs pour les détails ont donné naissance au smartphone moderne, et cela aussi a tout changé.

Apple Macintosh (1984) // (Image: Creative Commons Attribution 3.0 Unported license)

1985 : Nintendo Entertainment System

Il y a un produit auquel nous nous identifions tous et que nous cherchons encore aujourd’hui à ajouter à nos collections rétro, c’est bien la Nintendo Entertainment System (NES). Le NES a sauvé l’industrie du jeu vidéo. Il nous a fait connaître Mario. Il a ramené le jeu sur console dans nos maisons pour y rester, pour de bon.

Également en 1985 : Sony Discman, premier lecteur de CD portable qui suscita l’intérêt du public pour les CD et pour l’industrie audio.

1986 : LISTSERV automatisé

En 1986, la navette spatiale Challenger a explosé. Le Voyager 2 est arrivé sur la planète Uranus. L’Union soviétique (qui existait encore à l’époque) a lancé la station spatiale Mir. Il s’agit là de prouesse technologiques. Mais nous ont-ils changés ?

Pas autant que LISTSERV, le premier système automatisé de gestion de listes de courriels. LISTSERV a permis aux utilisateurs de s’abonner et de se désabonner, d’envoyer des courriels. D’étendre considérablement la portée des conversations en ligne. Eric Thomas a pris le concept original de LISTSERV et a automatisé ses fonctions, donnant ainsi un coup de pouce au premier concept de forum commuté du BBS. LISTSERV a rendu le monde un peu plus petit.

1987 : HyperCard

Pour la première fois, les utilisateurs ordinaires ont pu avec l’HyperCard créer des applications graphiques d’une profondeur étonnante. L’HyperCard à cependant aussi été au départ de tant de choses. Pour le premier wiki par exemple. Finalement, un prototype web plus complet de Tim Berners-Lee. C’était la graine pour des applications multimédia plus profondes sur CD-ROM. Les piles HyperCard étaient les précurseurs des applications pour smartphones d’aujourd’hui.

En fin de compte, l’HyperCard a échoué, asséché par un Apple qui n’a pas alors valorisé le contenu créé par l’utilisateur. Même si HyperCard a vécu une vie écourtée, elle a changé le monde.

Également en 1987 :
Windows 2.0 et Star Trek Nouvelle génération

Hypercard. // (Image: ZDNet)

1988 : Photoshop

Photoshop n’a pas été le premier outil de manipulation d’images, mais il a été le premier à avoir la bonne combinaison de capacités, d’extensibilité et de poussée marketing. Il y a tellement de choses que Photoshop a fait et a rendu possible au fil des ans que nous pourrions lui consacrer une série entière.

30 ans après son introduction, la plupart des professionnels du graphisme ne pouvait imaginer un flux de travail qui n’inclut pas Photoshop.

1989 : lancement du premier satellite GPS

Tim Berners-Lee a inventé le World Wide Web en 1989. Malgré tout, cette décennie est marqué par le lancement du premier satellite GPS. Il a transformé la vie de millions de personnes chaque jour.  Le GPS garde les gens sur la bonne voie, aide à gérer et à suivre les biens et les services, et nous ramène tous à la maison en toute sécurité. Il est difficile d’imaginer une époque où nous n’avions pas d’yeux dans le ciel pour nous guider tous.

Le GPS a fourni des rapports de position avec une précision sans précédent. // (Image : NASA) 

Source : Technology that changed us: The 1980s, from MS-DOS to the first GPS satellite

Également en 1989 : Nintendo Game Boy est www (World Wide Web).

Rendez-vous la semaine prochaine pour analyser les années 90. Mais pour le moment vous pouvez redécouvrir les années 70 ici.