Voilà le genre d’histoire dont seul le net a le secret. Ce jeudi matin, les utilisateurs de Google Maps (en mode StreetView) ont eu la surprise de découvrir un Palais de l’Élysée chahuté par des contestations. L’option de vue à 360 degrés, bien utile pour trouver la devanture d’un magasin ou repérer des lieux avant un rendez-vous, s’est cette fois-ci transformée en manière originale de manifester.

Lorsque l’on passe à côté du bâtiment, on aperçoit deux policiers en uniforme tenant des affiches pour le moins explicites. On peut y lire des slogans comme « Moins de strass & paillettes », « Plus de ZAD & Baguette » ou encore « Évasion fiscale = Tensions sociales ». Devant le portail du palais se dresse un robot de la saga Transformers, prêt à faire feu. Le journaliste de BFM Raphael Grably a d’ailleurs partagé sa trouvaille sur son compte Twitter.

Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’un piratage de la firme de Mountain View. En effet, le service propose aux utilisateurs d’uploader leurs propres photos, même dans ce mode. Google semble avoir réagi puisque l’on a désormais droit aux images officielles des voitures de Google. BFM indique que le compte qui aurait réalisé ce détournement (qui date de décembre 2018) se nommerait « Occupy StreetView ». Il n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il avait fait de même avec la fondation LVMH il y a quelques mois. On ne sait pas exactement comment il a réussi à passer les filtres de modération de la firme, mais l’initiative est pacifique et plutôt insolite.