L’équipe de Donald Trump pour contester en justice sa défaite – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Face à sa défaite à la présidentielle américaine, Donald Trump a décidé de contester les résultats et dénonce, pour le moment sans preuve, des fautes qui auraient permis la victoire de Joe Biden. Pour mener cette bataille judiciaire, le président sortant a mis en place une équipe composée de ses fidèles.

» À VOIR AUSSI – «Cette élection n’est pas terminée»: les leaders républicains soutiennent Trump dans ses recours en justice

La famille Trump, avec Donald Junior et Eric

Le fils aîné du président, Donald Trump Jr, 42 ans, et son frère de 36 ans, Eric Trump, ont monté une campagne de collecte de fonds pour financer les efforts juridiques visant à contester les résultats des élections dans les États-clés remportés par Joe Biden.

Âgé de 42 ans, le fils aîné, diplômé d’économie, a rejoint le camp Trump dès la campagne de 2016. MONEY SHARMA / AFP

La paire est également très active sur les réseaux sociaux, où elle donne de l’écho aux allégations de fraude et d’irrégularités électorales.

Eric Trump, âgé de 36 ans, a aussi rempli les fonctions de vice-président avec son frère aîné au sein de la Trump Organization. Olivier DOULIERY / AFP

Rudy Giuliani, l’avocat fidèle

Afin de contester les résultats dans l’État de Pennsylvanie, où Joe Biden à une avance de 45.000 voix, avec 98% des votes dépouillés, Donald Trump compte sur son avocat Rudy Giuliani.

Membre du Parti Républicain, l’avocat Rudy Giuliani est un habitué de la scène politique. Après avoir été procureur général associé des États-Unis sous Reagan, le juriste rejoint le camp Trump en 2016. Chris McGrath / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

L’ancien maire de New York, 76 ans, était aussi très impliqué dans les efforts de Donald Trump pour nuire à son rival démocrate pendant la campagne, en enquêtant sur les activités de son fils, Hunter Biden, en Ukraine. L’affaire ukrainienne avait débouché sur le procès en destitution historique du président américain, finalement acquitté par le Sénat.

Pam Bondi et Corey Lewandowski

Pam Bondi, 54 ans, ancienne procureure générale de Floride, était membre de l’équipe juridique de Donald Trump lors de son procès de destitution au Sénat.

Corey Lewandowski, 47 ans, a été un temps directeur de campagne de Donald Trump, lors de sa candidature à l’élection de 2016.

Le duo a tenu une conférence de presse commune à Philadelphie la semaine dernière au cours de laquelle ils ont annoncé leur intention de déposer des plaintes concernant le comptage des votes en Pennsylvanie. Chris McGrath / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP.

Kayleigh McEnany

Kayleigh McEnany, 32 ans et avocate formée à Harvard, est l’attachée de presse de la Maison-Blanche.

Âgée de 32 ans, Kayleigh McEnany est devenue porte-parole de la Maison-Blanche le 7 avril 2020 après avoir été chroniqueuse sur CNN. Samuel Corum / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Lundi 9 novembre, Kayleigh McEnany a donné une conférence de presse, au cours de laquelle elle et des responsables du parti républicain ont exposé leurs plans pour enquêter sur le déroulement de l’élection dans plusieurs Etats où Joe Biden a été victorieux.

Matt Schlapp et Richard Grenell

Matt Schlapp, 52 ans, est le président de l’Union des conservateurs américains. Il mène la bataille judiciaire du camp Trump dans le Nevada, cet État de l’ouest américain notamment connu pour les casinos de Las Vegas, où Biden mène de 36.000 voix, avec 97% des bulletins dépouillés.

Contributeur de la chaîne américaine Fox News, Matt Schlapp est président de l’Union des conservateurs américains. MARK WILSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Richard Grenell, 54 ans, ancien ambassadeur des États-Unis en Allemagne, également ex-directeur par intérim du Renseignement américain, est aussi impliqué dans les recours de l’équipe de campagne dans le Nevada.

Membre du Parti républicain, Richard Grenell a été ambassadeur en Allemagne de 2018 à 2020 avant de prendre ponctuellement la fonction de directeur du renseignement national. Andrej ISAKOVIC / AFP

David Bossie

David Bossie, 55 ans, a pris la tête en fin de semaine dernière de l’équipe juridique chargée des recours en justice dans plusieurs États où les républicains dénoncent des fraudes électorales.

Président du groupe de défense conservateur Citizens United, David Bossie était directeur de campagne adjoint de la campagne présidentielle de Donald Trump en 2016. Omar Rawlings / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Mais cet ancien conseiller de la campagne du président a été testé positif au coronavirus selon des médias américains, ce qui remet en question son rôle dans ces efforts.

Leave a Reply

%d bloggers like this: