Législatives partielles : un premier tour marqué par une abstention massive et la déroute de LREM – franceinfo

Spread the love
  • Yum

Après les municipales et la nomination du nouveau gouvernement, six élections étaient organisées pour élire leur remplaçant à l’Assemblée nationale.

Six élections législatives partielles, conséquences des municipales et de la nomination du gouvernement en juillet, ont connu leur premier tour dimanche 21 septembre. Et les résultats montrent une abstention massive d’environ 80% des électeurs et la défaite cinglante de La République en marche. Le parti présidentiel a été en effet incapable de se maintenir au second tour dans l’ensemble des circonscriptions.

Dans la 5e circonscription de Seine-Maritime, par exemple, c’est le candidat socialiste Gérard Leseul qui arrive largement en tête avec près de 40% des suffrages –l’abstention, elle, s’est élevée à 82,29%. Il affrontera le candidat du RN Jean-Cyril Montier (18,01%), seul qualifié au 2e tour, alors que la candidate LREM n’a obtenu que 10,72% des suffrages.

A Colmar et Neuf-Brisach, dans une circonscription traditionnellement ancrée à droite, le scrutin voyait s’affronter huit candidats pour succéder à Eric Straumann (LR), devenu maire de Colmar, tandis que sa suppléante Brigitte Klinkert est entrée au gouvernement en tant que ministre déléguée chargée de l’Insertion. La participation a atteint seulement 20,31%.

Si sa candidature avait créé quelques dissensions au sein de la droite locale, Yves Hemedinger (LR) ressort largement en tête de ce premier tour avec 45,39% des voix. Il affrontera au second tour l’écologiste Frédéric Hilbert, candidat EELV malheureux aux municipales à Colmar, qui a rassemblé dimanche 23,53% des voix, devançant largement le candidat du Rassemblement national (14,04%).

Dans le Maine-et-Loire, c’est sans surprise la candidate LR Anne-Laure Blin qui arrive en tête avec 25% des suffrages, devançant la candidate d’union de la gauche, l’écologiste Daphnée Raveneau (22,8%), sur fond de très faible participation – 17,8% des inscrits – dans cette circonscription ancrée à droite.

Avec 52,15% des voix, Karine Lebon (union des gauches) est arrivée confortablement en tête du premier tour à La Réunion, devant Audrey Fontaine (divers droite), qui a receuilli 15,83% des suffrages. Seule l’abstention s’élevant à 84,85% la prive d’une victoire au premier tour.

Dans le Val-de-Marne, la candidate socialiste Isabelle Santiago est en tête avec 33,74% des suffrages, devant l’écologiste Sandra Regol, secrétaire nationale adjointe d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), qui obtient 17,35% des voix. Le scrutin a été également marqué par une très forte abstention (87%).

Enfin, dans la 11e circonscription des Yvelines, l’ancienne circonscription de la ministre déléguée à la Ville, Nadia Hai, le second tour opposera le candidat des Républicains Philippe Benassaya (36,7%) à la divers gauche Sandrine Grandgambe (24,9%). Troisième, le candidat LREM Pierre Luce n’a pas réussi à se maintenir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *