L’un des pionniers de la littérature africaine, l’écrivain ivoirien Bernard Dadié, est mort samedi à 103 ans.

«La Côte d’Ivoire vient de perdre son plus grand écrivain», a déclaré le ministre ivoirien de la Culture, Maurice Bandaman. «Nous nous inclinons devant sa mémoire».

Militant pour l’indépendance et ministre de la Culture de Houphouët-Boigny

Bernard Dadié est l’auteur d’une oeuvre prolifique, dans laquelle il a abordé tous les genres littéraires: poésie, roman, chroniques, contes traditionnels et surtout théâtre.

Militant pour l’indépendance, il a été le ministre de la Culture de 1997 à 1986 du premier président ivoirien Felix Houphouët-Boigny. Bernard Dadié est «un pionnier et un géant de la littérature africaine», avait déclaré en 2016 la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova, en lui remettant le premier prix Jaime Torres Bodet.