L’écart entre les sexes se réduit dans la tech, mais le Covid freine la parité

Spread the love
  • Yum

L'écart entre les sexes se réduit dans la tech, mais le Covid freine la parité

Le rapport annuel du Forum économique mondial sur la parité prévient que la pandémie de Covid-19 a freiné de plusieurs décennies la progression de la parité. Au lieu de 99,5 ans, il faudra désormais 135,6 ans.

Le rapport met en cause l’impact économique des confinements dans le monde, qui ont touché des secteurs employant de nombreuses femmes, ainsi que les soins supplémentaires à apporter aux membres de la famille, qui incombent aux femmes.

Le secteur des technologies a toutefois enregistré quelques progrès, mais il est possible de faire davantage, reconnaissent les dirigeants du Forum. Les entreprises technologiques ont en effet publié des rapports annuels sur la diversité de leur main-d’œuvre et, bien que des progrès aient été réalisés, ils ne sont pas suffisants.

publicité

En finir avec les préjugés de candidats qualifiés

Sheila Warren, responsable de la politique en matière de blockchain et de données au Forum économique mondial, s’attaque à un mythe courant selon lequel la diversité dans le secteur de la technologie est entravée par un manque de candidats qualifiés. « Dans la plupart des domaines, ce n’est pas réel – 42% des candidats au doctorat dans les STIM (science, techonologie, ingénierie et mathématiques) sont des femmes – dans n’importe quelle industrie, ce n’est pas une excuse. En développant des parcours d’inclusion complets, plutôt que de se concentrer étroitement sur l’embauche, les entreprises peuvent s’attaquer aux systèmes sous-jacents qui conduisent 50% des femmes dans la tech à quitter le secteur avant l’âge de 35 ans. »

Les femmes employées dans les secteurs des données et de l’intelligence artificielle (IA) représentent désormais 32 %, une augmentation de 10 points de pourcentage par rapport aux 22 % du précédent rapport sur l’écart entre les sexes.

Kay Firth-Butterfield, responsable de l’intelligence artificielle et du machine learning au Forum, affirme qu’il est particulièrement important dans l’IA que davantage de femmes soient employées. « Supposons que seuls les hommes créent des algorithmes. Dans ce cas, ils apportent leurs préjugés et leur façon de voir le monde dans la manière dont ils codent, ce qui augmente les préjugés. »

La parité pour un développement responsable d’algorithmes d’IA

Selon Kay Firth-Butterfield, il est important que les femmes soient employées dans tous les aspects de l’IA et dans l’ensemble d’une organisation afin de garantir le développement responsable d’algorithmes d’IA qui incluent de nombreuses personnes et ne représentent pas seulement des ingénieurs.

Il y a un danger très réel que les systèmes d’IA supposent que le manque de femmes dans leurs données d’entraînement est le résultat du fait qu’elles n’ont pas les bonnes qualités et ensuite ce biais de genre devient codé et amplifié dans le développement de l’IA.

Le Forum économique mondial présentera cette semaine le Global Technology Governance Summit, qui discutera de la conception et de l’utilisation responsables des technologies émergentes.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: