Le tourisme spatial, un truc de super-riches ? La publicité qui dézingue l’utopie de Musk, Bezos et les autres

Spread the love
  • Yum

C’est un rêve pour de nombreux enfants, devenir astronaute et peut-être pouvoir, un jour, explorer les étoiles. Ce n’est pas pour rien si le Français Thomas Pesquet est presque une idole. L’arrivée du rover Perseverance de la Nasa sur Mars, suivie par des millions de personnes, a fourni une nouvelle illustration de la fascination que nous pouvons avoir pour les étoiles. Mais le tourisme spatial est-il pour autant quelque chose de crédible ?

Le tourisme spatial, un truc pour les 1%

D’Elon Musk avec SpaceX à Jeff Bezos avec Blue Origins, ou encore Virgin Galactic, c’est désormais presque devenu un slogan commercial. Les entreprises en pointe dans ce secteur vont nous offrir les portes du tourisme spatial. Bientôt, vous, nous, tout le monde pourra se rendre dans l’espace et pourquoi pas sur la Lune ou Mars.

Mais qu’en est-il vraiment dans les faits ? C’est ce que vient de mettre en images, avec beaucoup de talent, l’association Fridays for Future. On se retrouve face à une fausse publicité particulièrement réussie, mettant en scène les incroyables paysages de Mars, de nouvelles aventures ou encore la possibilité d’un monde “sans guerre”, “sans criminalité”, “sans pandémie” et “sans pollution”. Bref, on aurait déjà presque envie de prendre son billet pour le prochain (et premier voyage) humain vers Mars. Mais, l’association met le doigt douloureusement sur l’évidence. Si des millions de dollars sont bien dépensés pour les programmes spatiaux sur la planète Mars et ailleurs, les pionniers appartiendront à la 1%.

“La plupart des humains n’auront jamais la chance de visiter ou de vivre” sur Mars, résume Fridays for Future.

Pour les 99% de la population mondiale restant sur Terre, nous ferions mieux de remédier au changement climatique

estime même le mouvement fondé à l’initiative de Greta Thunberg.

Pas sûr qu’un tel message associé à la planète rouge soit toutefois bien accueilli par le grand public.

Leave a Reply

%d bloggers like this: