Le syndicat de Google prend une tout autre envergure, internationale

Spread the love
  • Yum

Les quelque 700 employés de Google qui auront appuyé le lancement du syndicat « Alphabet Worker Union » au début du mois viennent de passer à l’étape suivante. Qui dit entreprise internationale, aux quelque 130 000 salariés, dit création d’une alliance syndicale internationale. Hier, des membres du personnel de l’entreprise de la tech ont annoncé leur nouvelle formation dans un article publié par The Verge.

Alphabet Worker Union (AWU) n’était qu’une première étape de rassemblement américain, entre les employés de la maison-mère de Google résidents aux États-Unis et au Canada. Maintenant, la nouvelle alliance syndicale Alpha Global cherchera à rassembler 13 syndicats du monde entier (10 pays), et une affiliation avec UNI Global Union, la fédération syndicale aux 20 millions d’employés à l’international.

Aux États-Unis, le nouveau syndicat d’Alphabet ne rassemble pas encore les 30 % des effectifs de l’entreprise nécessaire pour s’inviter dans les négociations, bien que la maison-mère de Google avait fait part en bonne et due forme de sa reconnaissance dans la nouvelle organisation. Avec Alpha Global, la tournure internationale pourrait davantage peser.

Contre-balancer les perspectives financières du groupe

L’ambition des syndiqués chez Google ne concerne pas d’éventuelles négociations quant aux intérêts entre les parties prenantes, à l’image d’une hausse des salaires.

Dans leur manifeste, les affiliés à Aphabet Worker Union présentaient davantage leur travail par la motivation de peser sur les objectifs de leur entreprise. Pas question de poursuivre une course aux profits sans des initiatives responsables. Écologie, social, politique, tous les plans sont concernés.

« Nous savons que la mise en œuvre de plus de justice au sein d’une entreprise internationale comme Alphabet ne s’arrête pas aux frontières nationales », déclarait Parul Koul, ingénieur de logiciels pour Google et président de l’AWU avant d’ajouter : « dans un monde où les inégalités règnent, les entreprises accaparent de plus en plus d’influence. Reprendre le pouvoir par l’entremise de nos syndicats n’a jamais été aussi important ».

Dans son article, The Verge précise que les syndicats affiliés à l’union Alpha Global sont situés aux États-Unis, en Suisse, en Irlande, au Royaume-Uni, en Italie, en Allemagne, au Danemark, en Finlande, en Suède et en Belgique.

Leave a Reply

%d bloggers like this: