La flemme des contribuables français, qui auraient tous attendu la dernière minute pour télédéclarer leurs revenus lundi dernier, n’est peut-être pas la seule raison du fameux plantage du site impots.gouv.fr. Selon France Info, deux enquêtes ont en effet été ouvertes sur le sujet. L’une est interne au ministère des Finances, l’autre a été confiée à l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI). D’après la radio publique, plus de trois millions de connexions ont eu lieu en 30 minutes et le site s’est bloqué automatiquement. Mais parmi ces connexions, des « adresses IP suspectes venues de l’étranger » ont été repérées. Les enquêtes devront déterminer s’il s’agissait là d’une cyberattaque ou non.

Jusqu’à présent, cette hausse inhabituelle du nombre de connexions avait été mise, entre autres, sur le dos de l’insouciance. Le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérard Darmanin avait attribué cette forte affluence à « l’effet de ce long week-end ensoleillé », à « l’augmentation du nombre de gens qui télédéclarent » et « sans doute à un peu de procrastination ». Le blocage du site des impôts avait empêché des dizaines de milliers de contribuables de remplir leur déclaration de revenus. Bercy avait alors accordé un délai supplémentaire de 48 heures.

Source: France Info