Des hackers ont-ils profité de l’afflux de contribuables sur le site des impôts, à quelques heures de l’expiration du délai pour déclarer ses revenus en ligne, pour tenter de pirater les services de Bercy ? Deux enquêtes ont été ouvertes, révèle ce vendredi Franceinfo: l’une par le ministère des Finances, l’autre par l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (Anssi), le “cyberpompier” de l’Etat.

Dans la nuit de lundi à mardi, le site s’était bloqué à la suite d’un trop grand nombre de connexion: plus de trois millions en trente minutes, révèlent nos confrères de Franceinfo. Surtout, plusieurs adresses IP suspectes provenant de l’étranger ont été repérées dans le flux – d’où des suspicions de tentative de piratage.

L’ouverture des ces enquêtes ne signifie pas qu’un incident de sécurité a eu lieu. Leur objectif sera précisément de le déterminer. 

Report de 48h 

Après le blocage du site, le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, avait accordé un délai supplémentaire de 48 heures aux derniers contribuables concernés pour compléter leur déclaration de revenus en ligne.