Le point sur la pandémie de Covid-19 : toujours plus de confinements et de couvre-feux ; espoir et précommandes pour le vaccin Pfizer-BioNTech – Le Monde

Spread the love
  • Yum

La pandémie a fait plus de 1,2 million de morts dans le monde, depuis le début de la crise sanitaire partie de Chine, selon le dernier bilan établi, mardi 10 novembre, par l’Agence France-Presse (AFP) à partir de sources officielles.

Les Etats-Unis sont les plus touchés, tant en nombre de morts que de cas, avec plus de 238 000 décès, selon le comptage de l’université Johns-Hopkins. Suivent le Brésil (163 000 morts), l’Inde (127 000), le Mexique (95 000) et le Royaume-Uni (49 000). La Belgique est le pays qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 114 décès pour 100 000 habitants.

De son côté, l’Espagne a recensé mardi plus de 400 décès liés au Covid-19 en vingt-quatre heures, chiffre le plus élevé de la deuxième vague, mais l’épidémie est entrée dans une phase de « stabilisation nette », selon l’épidémiologiste Fernando Simon, directeur du Centre de coordination des urgences sanitaires du ministère de la santé espagnol.

Lire aussi Covid-19 : « Le pic de l’épidémie est devant nous », prévient Jérôme Salomon
  • Confinements et couvre-feux s’étendent

Dans le centre de Lisbonne, au Portugal, un commerçant ferme sa boutique en raison du couvre-feu, le 9 novembre.

De nombreux pays d’Europe, où plus de 13 millions de cas ont été enregistrés, sont soumis à divers niveaux de confinement ou de couvre-feu. Le Portugal, en état d’urgence sanitaire depuis lundi, a instauré un couvre-feu dans la majeure partie du pays, tout comme en Roumanie et en Hongrie.

En Italie, la situation épidémique est « largement hors de contrôle », selon des médecins qui réclament un confinement total.

En Angleterre, le gouvernement a annoncé mercredi qu’il permettrait pendant quelques jours aux étudiants de rentrer chez eux à la fin du confinement, début décembre, afin qu’ils puissent fêter Noël en famille. Instauré le 5 novembre pour quatre semaines, le confinement doit s’achever le 2 décembre.

Hors d’Europe, le Liban a annoncé un confinement « total » du 14 au 30 novembre, assorti d’« exceptions » pour « le secteur de la santé et d’autres secteurs vitaux ».

Lire aussi Non, l’Espagne n’a pas « choisi de fermer les grandes surfaces » au profit des petits commerces
  • Premières vaccinations début 2021 ?

L’annonce d’un vaccin contre le Covid-19 efficace à 90 %, développé par l’américain Pfizer et l’allemand BioNTech, continue de susciter un immense espoir. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) salue « une innovation et une collaboration scientifique sans précédent ».

Lire aussi : les 90 % d’efficacité du vaccin de Pfizer, un « résultat extraordinaire » qui pose des questions

Les Américains, qui ont précommandé 100 millions de doses, affirment que les vaccinations pourraient commencer avant la fin de l’année. Les Européens, qui ont préacheté 200 millions de doses et signeront « dans les prochains jours » pour 100 millions de doses supplémentaires, espèrent pouvoir en disposer début 2021.

Le Canada a annoncé de son côté avoir pris une option sur 56 millions de doses. Ces précommandes s’ajoutent aux 20 millions de doses déjà réservées par le gouvernement, a confirmé un porte-parole du ministère des services publics et de l’approvisionnement.

Lire aussi Quand peut-on espérer avoir un vaccin ? Qui sera prioritaire ? Le point sur la recherche contre le Covid-19
  • Au Brésil, Jair Bolsonaro continue de minimiser la pandémie

Le président brésilien, Jair Bolsonaro, a de nouveau minimisé mardi la pandémie de Covid-19. « Aujourd’hui, il n’y en a que pour la pandémie, il faut en finir avec ça. Je regrette les morts, je les regrette. Nous allons tous mourir un jour, tout le monde ici va mourir. Ça ne sert à rien de fuir cela, de fuir la réalité. Il faut arrêter d’être un pays de pédés. Nous devons nous battre la tête haute, lutter », a lancé le président d’extrême droite lors d’un discours sur le tourisme, au palais du Planalto, siège du gouvernement fédéral, à Brasilia.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19 : au Brésil, le péril d’une « génération perdue » d’écoliers
  • Premier cas de Covid-19 sur l’archipel du Vanuatu

L’archipel du Vanuatu, jusqu’ici un des rares pays préservé de la pandémie, a enregistré son premier cas de Covid-19, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires. Le ministère de la santé a rapporté qu’un homme de 23 ans, récemment de retour des Etats-Unis, avait été diagnostiqué positif au Covid-19 la veille, alors qu’il se trouvait en quarantaine.

A titre de précaution, cet homme avait été isolé des autres passagers lors de son vol à destination de cet archipel du Pacifique Sud, selon la même source. Dès son arrivée, il a respecté toutes les mesures de distanciation physique et des recherches sont en cours pour identifier toutes les personnes avec lesquelles il a été en contact. Le Vanuatu avait fermé ses frontières en mars pour se protéger de la pandémie et ce n’est que récemment qu’il a autorisé des rapatriements strictement contrôlés.

  • Effondrement des financements privés vers les pays pauvres

Depuis le début de l’année, les pays pauvres ont subi une baisse de 700 milliards de dollars de leurs financements privés extérieurs du fait de la pandémie de Covid-19, qui « efface des années de progrès en matière de développement », estime l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dans un rapport publié mercredi.

C’est un aspect peu connu de la crise sanitaire mondiale : tandis que les pays développés dépensent des « milliards » pour s’en sortir, les pays pauvres sont confrontés, eux, à un « risque d’effondrement des financements privés externes », alerte l’organisation internationale.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi La pandémie de Covid-19 va faire basculer jusqu’à 150 millions de personnes dans l’extrême pauvreté

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

%d bloggers like this: