La Commission fédérale américaine du commerce (FTC) est prête à démanteler si nécessaire les grandes plates-formes technologiques en dénouant des fusions passées, a déclaré son président Joe Simons dans une interview diffusée mardi par l’agence Bloomberg.

» LIRE AUSSI – L’amende record de 5 milliards ne résout pas les problèmes posés par Facebook

Démanteler un groupe n’est pas chose aisée mais pourrait être le remède adéquat pour faire rentrer dans le rang des groupes dominants et rétablir la concurrence, a-t-il dit. La FTC conduit actuellement un vaste examen pour établir si des groupes comme Facebook entravent la concurrence. L’agence n’a pas donné suite à une demande de commentaire de Reuters.

Les géants du numérique suscitent la suspicion aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde, les législateurs, les associations de consommateurs et leur concurrents estimant qu’ils ont trop de pouvoir, au préjudice du public et de la concurrence.

» LIRE AUSSI – La croissance de Facebook dépasse encore les anticipations