Le nouvel iPad Pro est encore plus puissant. En vérité, il est quasiment aussi puissant que le MacBook Pro grâce à sa nouvelle puce. Impressionnant, n’est-ce pas ?

Apple a récemment annoncé ses nouveaux iPad Pro, ceux-ci sont équipés d’une version modifiée de la puce A12 Bionic utilisée dans les iPhone 2018. Cette puce A12X Bionic embarque un design octo-core qui, selon Apple, est 35% plus rapide en mono-core et pas moins de 90% plus rapide en multi-core par rapport à la génération 2017. Il y a aussi un tout nouveau GPU maison à 7 cœurs, lequel confèrerait à la tablette des performances similaires à celles de la Xbox One.

Le nouvel iPad Pro fait jeu égal en terme de performances avec le MacBook Pro

Si cela peut ressembler fort à du blabla marketing, des résultats Geekbench découverts récemment indiquent que c’est vraiment une très joli prouesse. En terme de performances, les nouveaux iPad Pro sont en vérité comparables à des MacBook Pro 15 pouces de 2018.

Par exemple, sur le test mono-core, l’iPad Pro affiche 5 025 points, contre “seulement” 4 928 pour le MacBook Pro 15 pouces avec processeur Core i7 2,2 GHz à 6 cœurs. En multi-core, par contre, l’iPad Pro reste en deçà, avec 18 106 points contre plus de 21 000 pour les MacBook Pro.

Bientôt des puces A dans les MacBook ?

Si ces chiffres de benchmarks sont impressionnants, ils ne reflètent pas nécessairement tout mais avec des rumeurs voulant que Apple ait l’intention de se débarrasser totalement des puces Intel pour utiliser ses puces A pour ses Mac, ils sont très encourageants. Le mois dernier, AnandTech avait aussi découvert que la puce A12 Bionic de l’iPhone Xs atteignait des performances proches de celles des ordinateurs. Bientôt, les puces A se retrouveront aussi dans les MacBook, cela ne fait aucun doute.

Leave a Reply