Le nombre de ransomwares sur le thème du coronavirus explose

Spread the love
  • Yum

Le nombre de ransomwares sur le thème du coronavirus explose

L’épidémie de coronavirus sourit aux pirates informatiques. Le Centre national de cybersécurité américain (NCSC) a lancé ce lundi une alerte pour mettre en garde contre les criminels qui cherchent à exploiter la propagation des coronavirus pour mener des cyberattaques et des campagnes de piratage. Les experts américains ont repéré une série d’escroqueries et de cybermenaces qui cherchent à tirer profit du Covid-19 à leurs propres fins malveillantes.

Les attaques listées par les autorités américaines comprennent des attaques de phishing, des vols de cartes d’identité, des fraudes monétaires et financières, des campagnes de rançongiciel et bien d’autres. Dans de nombreux cas, les attaques sont basées sur des courriels de phishing contenant des liens ou des pièces jointes qui prétendent contenir des informations importantes sur le virus. Une fois ouverts, ces messages infectent le PC avec des logiciels malveillants qui peuvent être utilisés pour exploiter la victime infectée.

Les autorités américaines ont indiqué avoir pris des mesures pour découvrir et supprimer automatiquement les sites web malveillants gérés par des cybercriminels qui pratiquent l’escroquerie au coronavirus et d’autres activités malveillantes. Des dispositions qui font suite à ce que l’agence de sécurité américaine décrit comme une augmentation de l’enregistrement des pages web relatives au coronavirus, que les autorités soupçonnent être l’œuvre de cybercriminels cherchant à exploiter l’épidémie.

publicité

La menace grandit

L’agence de cybersécurité américaine prévient que, à mesure que l’épidémie s’intensifie, il est probable que le volume des incidents de piratage cherchant à exploiter le coronavirus augmentera également. « Nous savons que les cybercriminels sont opportunistes et cherchent à exploiter les craintes des gens, et cela a sans aucun doute été le cas avec l’épidémie de coronavirus », a déclaré Paul Chichester, le directeur des opérations de l’autorité.

Les cyberattaques liées au coronavirus ont été identifiées par des chercheurs en cybersécurité dans des entreprises du monde entier. Ils ont notamment mené une campagne de piratage du cheval de Troie Trickbot déguisé en avis médical sur le Covid-19, comme l’a détaillé Sophos, tandis que les chercheurs de Proofpoint ont également identifié un certain nombre de campagnes de piratage sur le thème des coronavirus qui installent des logiciels malveillants, notamment Emotet, NanoCore et Azorult.

Les chercheurs en sécurité ont également averti que les campagnes de piratage parrainées par l’Etat commencent également à utiliser le coronavirus comme appât dans les attaques. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Commission fédérale du commerce des Etats-Unis ont également mis en garde contre les escrocs qui diffusent des attaques de phishing sur ce thème par courrier électronique et par les médias sociaux.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *