Le nombre de chômeurs de catégorie A baisse en juillet – Le Monde

Spread the love
  • Yum

Le nombre de chômeurs a de nouveau diminué (− 4,1 %) en juillet, soit 174 300 personnes de moins inscrites en catégorie A. Une baisse due, comme en mai et juin, au retour de demandeurs d’emploi vers l’activité réduite (catégories B et C), selon les chiffres de Pôle emploi publiés mercredi 26 août.

Après − 204 700 en juin et − 149 900 en mai, c’est le troisième mois d’affilée de nette baisse. Le nombre de chômeurs de catégorie A demeure cependant à un niveau élevé (4,047 millions), après les hausses exceptionnelles dues au confinement (+ 7 % en mars, + 22 % en avril), soit 560 000 chômeurs de plus qu’à la fin du mois de février.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi En France, une baisse du chômage en trompe-l’œil au deuxième trimestre

« Comme en mai et en juin, la diminution du nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A s’explique principalement par leur passage en activité réduite, de sorte que le nombre de demandeurs d’emploi ayant exercé une activité réduite (B et C) continue d’augmenter (+129 400) », explique la direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), qui dépend du ministère du travail.

Une baisse dans toutes les régions

Au total, l’effectif des catégories A, B et C diminue (− 44 900, soit − 0,7 %) pour la première fois depuis mars mais s’établit toujours à plus de 6 millions (6,112 millions). « Cette baisse du nombre de personnes en catégories A, B, C intervient dans un contexte d’une légère diminution des entrées ( 11 500) et d’une nouvelle augmentation des sorties (+ 62 500) », ajoute la Dares.

En juillet, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A a diminué dans toutes les régions (entre − 14,1 % en Corse et − 0,4 % en Guadeloupe, Martinique et Guyane). La Dares précise que, sauf situation exceptionnelle, les statistiques mensuelles ne feront plus à l’avenir de commentaires spécifiques et qu’elle reviendra à l’analyse des évolutions trimestrielles, moins volatiles, comme avant la crise sanitaire.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Chômage : la région Pays de la Loire, bonne élève, n’est pas épargnée par la crise

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *