Partages 13

La Commission de l’Union européenne (UE) a décidé mercredi, 13 février 2019, de maintenir la Tunisie et 22 autres pays sur la liste noire des pays qui menacent le bloc en raison de leur négligence dans la lutte contre le financement du terrorisme et le  blanchiment des capitaux. L’expert en économie, Moez Joudi a assuré que cela touchait la crédibilité du pays.

Selon lui, cette liste concerne les pays à l’égard desquels des doutes de faciliter le financement du terrorisme et du blanchiment des capitaux, subsistent.

“Les lois de ces pays ne sont pas assez strictes pour lutter contre le financement du terrorisme et le blanchiment d’argent”, a-t-il ajouté, précisant que “selon les informations disponibles, l’Union Européenne s’est basée sur le Groupe d’Action Financière  (GAFI) qui a, à son tour, mis en garde contre les dangers de faciliter le financement du terrorisme.

Moez Joudi a souligné que l’inclusion de la Tunisie dans cette liste affectait la crédibilité et l’image de la Tunisie et nuisait à la transparence du climat des affaires.

L’Expert a également souligné que le placement du nom de la Tunisie dans cette liste pourrait perturber le financement et les investissements étrangers.

Partages 13