Le jour où Microsoft a voulu racheter Nintendo

Spread the love
  • Yum

Le monde de la tech nous surprendra toujours avec ses histoires plus passionnantes les unes que les autres. Imaginez un monde où Microsoft serait l’heureux propriétaire de Nintendo. Et bien nous n’y sommes pas passés très loin.

Précommande Xbox Series X : où acheter la console de jeux ?

En 2000, un an avant que Microsoft présente la première Xbox, la firme de Redmond cherchait déjà à anticiper ce lancement en prenant compte du redoutable concurrent qu’était la PlayStation 2 de Sony. Il fallait donc que Microsoft sorte une console plus solide au niveau matériel que la PlayStation 2, mais surtout, il fallait pouvoir proposer autant de jeux que son concurrent. Malheureusement, nous sommes au début des années 2000, et Microsoft est bien de son statut actuel dans le secteur du jeu vidéo.

Les premiers pas de Microsoft dans le gaming.

À l’époque, Microsoft débarquait dans un secteur que la société ne connaissait que très peu. La seule solution pour se faire un nom rapidement était de sortir le carnet de chèques. C’est ce qu’ont fait Bill Gates et ses équipes. Pour commencer, Microsoft a fait des propositions de rachat a Electronic Arts, Square (aujourd’hui Square Enix, le studio derrière Final Fantasy), mais aussi Midway Games, le studio à l’origine de l’indémodable Mortal Kombat. Toutes ces sociétés ont été approchées par le géant américain dans le but de devenir exclusives à l’environnement Xbox. Malheureusement pour Microsoft aucune ne donnera de réponse favorable.

Mais les ambitions de la société sont bien trop grandes pour s’arrêter si près du but. Microsoft continue ses propositions financières et vient taper à la porte de Nintendo qui déjà à cette époque est un grand nom du jeu vidéo.

Rester humble, toujours.

Voici comment cela s’est passé. En janvier 2000, des hauts responsables de chez Nintendo sont venus rendre visite à Microsoft dans le cadre du lancement de cette toute nouvelle console. Spoiler, ça c’est mal passé.

Les équipes Microsoft bien trop confiantes et avec très peu d’humilité face à un géant du secteur ont commencé à exposer les points faibles de Nintendo. L’un d’entre eux était le côté matériel. Microsoft n’a pas hésité à faire remarquer à Nintendo qu’ils étaient bien en dessous de ce que propose Sony d’un point de vue matériel. Mais Microsoft s’attarde également sur le fait que Nintendo est bien au-dessus en termes de jeux proposés, grâce notamment à la franchise Mario. C’est alors que les représentants de Microsoft se lancent et demandent à Nintendo de les laisser s’occuper du matériel et eux des jeux.

Sans aucune réponse de la part de Nintendo, les représentants japonais ont tout simplement passé le reste de la réunion à ricaner entre eux. Le message est passé, jamais Microsoft ne proposera quoi que soit à Nintendo.

Leave a Reply

%d bloggers like this: