Le gouvernement indien ordonne la suppression des tweets critiques la gestion de la crise de la COVID-19

Spread the love
  • Yum

Le gouvernement indien ordonne la suppression des tweets critiques la gestion de la crise de la COVID-19

Twitter a confirmé que le gouvernement indien lui avait demandé de retirer des dizaines de tweets critiquant la gestion de l’épidémie de coronavirus par le gouvernement, alors que les cas de virus explosent dans le pays.

La demande du gouvernement indien, formulée vendredi, a été révélée par Lumen Database, une base de données en ligne sur la transparence gérée par l’université de Harvard, a indiqué Twitter.

Selon la demande, les ordres ont été signifiés en vertu de la loi sur les technologies de l’information, ce qui signifie que le non-respect de la demande pourrait entraîner l’emprisonnement des employés de Twitter.

publicité

“Limiter l’accès au contenu en Inde uniquement”

“Lorsque nous recevons une demande légale valide, nous l’examinons à la fois selon les règles de Twitter et la loi locale”, a déclaré un porte-parole de Twitter à ZDNet. “Si le contenu enfreint les règles de Twitter, il sera retiré du service. S’il est déterminé qu’il est illégal dans une juridiction particulière, mais qu’il ne viole pas les Règles de Twitter, nous pouvons limiter l’accès au contenu en Inde uniquement.”

Twitter ajoute que les titulaires de comptes concernés ont été contactés directement, “afin qu’ils soient conscients que nous avons reçu une ordonnance légale concernant le compte”.

“Nous informons le ou les utilisateurs en envoyant un message à l’adresse électronique associée au(x) compte(s), si elle est disponible”, a précisé l’entreprise.

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement indien censure des tweets

Selon les articles de MediaNama, parmi les titulaires de comptes Twitter concernés par l’interdiction figurent le cinéaste et ancien journaliste Vinod Kapri, le ministre du Travail du Bengale occidental Moloy Ghatak, l’acteur Vineet Kumar Singh et le député Revanth Reddy. Un autre utilisateur a également partagé publiquement la notification qu’il a reçue de Twitter.

Le nombre quotidien de cas de COVID-19 en Inde a atteint un nouveau record de près de 350 000, tandis que le nombre total de cas confirmés dans le pays s’élève à 17 millions.

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement indien censure des tweets. En février, Twitter a interdit ou caché de manière permanente plus de 500 comptes en réponse aux ordres de blocage reçus du gouvernement indien.

Censure digitale

La plateforme de médias sociaux a également réduit la visibilité de divers hashtags contenant des contenus préjudiciables, ce qui a entraîné leur interdiction d’apparaître dans les tendances sur Twitter et comme termes de recherche recommandés, et a empêché plusieurs comptes d’être consultés en Inde pour se conformer aux ordres.

Vers la fin de l’année dernière, le gouvernement indien a introduit une nouvelle règle selon laquelle les médias numériques – de Netflix aux publications sur Facebook – seront désormais réglementés par le ministère de l’information et de la radiodiffusion. Jusqu’alors, le gouvernement ne censurait et ne réglementait que les journaux imprimés, la télévision, les films et le théâtre, tandis que le contenu numérique passait effectivement sous le radar,

Source : “ZDNet.com”

Leave a Reply

%d bloggers like this: