Le confinement levé pour Noël? Véran le souhaite “ardemment” mais se refuse à tout “pronostic” – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Olivier Véran a assuré ce dimanche comprendre l’envie des Français “de fêter Noël en famille”. Mais le ministre de la Santé s’est réfusé à tout “pronostic” sur la date de fin du confinement.

“Un Noël un peu spécial.” Le confinement sera-t-il prolongé? Va-t-il avoir des conséquences sur la tenue des fêtes de fin d’année? Interrogé ce dimanche sur France Inter, Olivier Véran a dit souhaiter “ardemment” que la mesure soit levée d’ici là et que les Français puissent se retrouver en famille, mais le ministre de la Santé s’est réfusé à tout “pronostic” à ce sujet.

“Je ne fais pas de pronostic, vous ne me verrez jamais faire de pronostic, cela ne veut pas dire que je suis défaitiste mais que je suis prudent. En tout cas, quoi qu’il en soit, on sait qu’on aura l’application des gestes barrières pour Noël et qu’ainsi ce sera un Noël un peu spécial de ce point de vue-là”, a-t-il ajouté.

>> EN DIRECT – Covid-19: la pression en réanimation s’accentue en France

Le neurologue de formation a assuré comprendre l’envie “de faire Noël en famille”, de le préparer “dans la joie”. “Mais on sait, au fond de nous, que, vu la circulation du virus, on fera attention aux gens autour de nous, on fera attention à ne pas contaminer les parents et les grands-parents”, a-t-il souligné.

Véran promet aux Français “de la visibilité”

Les Français se préparent en tout cas à l’hypothèse d’un Noël confiné: selon un récent sondage, ils sont 71% à se dire prêts à être confinés pendant cette période. “Vu l’ampleur de l’épidémie, on sera débordés, donc je pense qu’il faut confiner et faire Noël avec la famille et les enfants”, avance une femme interrogée par BFMTV. Pour une autre, le confinement “serait plus bénéfique que de profiter d’un instant éphémère avec ses proches” puis d’être de nouveau enfermé “pour une durée indéterminée”.

“Ce sera un Noël où il faudra prendre beaucoup de mesures de précaution. En particulier autour des réunions de famille. On voit beaucoup de cas de Covid positifs qui se manifestent après les réunions de famille. On a l’impression que lorsqu’on est chez soi on est protégés mais ce n’est pas vrai”, a affirmé Benoît Vallet, directeur général de l’ARS Hauts-de-France.

Il y a quelques jours, sur BFMTV, l’infectiologue Gilles Pialoux s’était montré encore plus réservé. “Il faut probablement oublier les vacances de Noël” telles que les Français les connaissent, a expliqué le chef du service des maladies infectieuses et tropicales de Tenon à Paris. “Oublier mais pour sauver 2021.” Pour le spécialiste, qui s’est défendu d’être un “oiseau de mauvais augure”, “peut-être cette année le père Noël ce sera Skype”.

Sur le même sujet

À défaut de s’engager sur la levée du confinement, Olivier Véran a promis que les Français “auront nécessairement de la visiblité”. “Aujourd’hui on est début novembre, l’heure est à la vague épidémique dans nos hôpitaux, elle est à la responsabilité collective. Chaque chose en son temps”, a-t-il avancé. Le confinement, dans sa forme actuelle, est censé s’appliquer “a minima” jusqu’au 1er décembre.

Clément Boutin Journaliste BFMTV

Leave a Reply

%d bloggers like this: