Depuis de nombreux mois, l’App Store fait plus de chiffres d’affaires que Google Play. Toutefois, les dernières données enregistrées par Sensor Tower montrent que, au troisième trimestre de 2018, Apple avait considérablement creusé l’écart en générant des revenus de 93% supérieurs à ceux de son concurrent. Il s’agit de la différence la plus importante entre les deux depuis 2014.

Au précédent trimestre, Cupertino avait réalisé 66% des 18,2 milliards de dollars de revenus générés par les applications mobiles via l’App Store, soit 12 milliards de dollars (+ 23,3% par rapport à l’anne dernière). Par opposition, les revenus de Google Play se monteraient à 6,2 milliards de dollars au cours du trimestre (hors Chine), ce qui constituerait une hausse de 21,5% par rapport au même trimestre de l’année précédente.

Le nombre de téléchargement a augmenté de 10,9% pour les deux magasins d’applications, pour atteindre 27,1 milliards d’euros (avec seulement 7,6 milliards pour iOS pour un CA plus élévé). En effet, en termes de downloads, Google se place devant Apple, grâce au nombre d’appareils en circulation. De plus, la croissance rapide des ventes de smartphones Android (ces derniers étant moins chers) a également conféré un plus grand avantage.

Parmi les autres données retenues par l’étude, les abonnements via les apps (et les commissions prélevés par les magasins) continuent d’augmenter les revenus des deux magasins. Par exemple, Netflix est l’application hors-jeu qui génère les plus forts revenus, estimés à 243,7 millions de dollars tous magasins confondus. Ce chifffre assez impressionnant explique la volonté de la plateforme de s’émanciper pour ne plus avoir à payer cette soulte beaucoup élevée. Rappelons qu’elle se monte tout de même à près de 30 % du coté de la firme californienne.

Du côté des jeux mobiles, les dépenses ont augmenté de 14,9% par rapport à l’année précédente, avec un chiffre d’affaires total de 13,8 milliards de dollars pour le trimestre. Les jeux à eux seuls ont représenté près de 76% de l’ensemble des revenus tirés des applications pour les deux stores au cours du trimestre.

Source