La vie privée selon la génération Z

Spread the love
  • Yum

Quel que soit notre âge, accorder sa confiance n’est pas chose facile. Une étude réalisée par la société Fluent montre que la génération Z semble plus difficile sur ce point. Les consommateurs actuellement âgés de 9 à 24 ans croient moins en la protection de leurs données en ligne que leurs ainés.

Par comparaison, l’étude rapporte que plus de la moitié (51%) des consommateurs pensent qu’une marque protégera leur vie privée. Or, chez la génération Z, ce chiffre n’est que de 39%. Les jeunes semblent donc plus préoccupés et cela montre qu’il y a un vrai besoin de transparence. En effet, 71% d’entre eux estiment qu’il est primordial pour les marques de demander la permission avant d’envoyer toutes communications.

Au-delà des règles de protection des données, les jeunes consommateurs d’aujourd’hui et ceux de demain réclament plus de garanties. Les 14 300 personnes sondées souhaitent que les marques et enseignent leur fournissent des choix et des avis clairs, en expliquant quelles données seront collectées et pour quel usage. Le tout évidemment avec l’autorisation systématique du consommateur !

publicité

Prêts à partager certaines données

Le client reste roi, du moins il souhaite le rester. Avec certaines garanties, les membres de la génération Z sont donc partiellement ouverts à l’utilisation de leurs données. Concrètement, les sondés sont 189% plus susceptibles que les autres internautes de privilégier des remises par email et 153% plus ouverts à des réductions reçues par SMS.

Les jeunes consommateurs d’aujourd’hui et ceux de demain ont besoin d’être rassurés par les marques ; et ce plus que leurs ainés. Natifs du numérique, leur niveau d’exigence est beaucoup plus élevé qu’il s’agisse d’ergonomie, d’expérience utilisateur ou de la protection des données. Bref, une bonne chose pour l’ensemble des internautes !

Leave a Reply

%d bloggers like this: