La vaccination des 16-17 ans n’est a priori qu’une «affaire de jours», selon Alain Fischer – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Le professeur qui préside le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale contre le Covid-19 a également évoqué la vaccination des 12-15 ans, qui devrait intervenir entre l’été et la rentrée scolaire.

La vaccination est ouverte à tous les majeurs depuis lundi 31 mai. Prochaine étape, celle des enfants. Interrogé par LCI, Alain Fischer, qui préside le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale contre le Covid-19, a affirmé que celle des 16-17 ans n’était a priori qu’une «affaire de jours».

«Pour les 16-17 ans, on a toutes les autorisations possibles, en tout cas pour le vaccin Pfizer. Donc je pense que c’est une affaire de jours. L’option est sur la table pour que les adolescents de cette tranche d’âge puissent se faire vacciner en tout début d’été», a-t-il déclaré, tout en rappelant qu’il n’était qu’un consultant, et non un décideur.

À VOIR AUSSI – Serons-nous obligés de nous faire vacciner contre le Covid-19?

Pour le professeur, plusieurs raisons justifient la vaccination de ces jeunes : «Quelques-uns d’entre eux, même si c’est rare, ont une forme de Covid plus sévère qui peut entraîner une hospitalisation qui dure. D’autre part, on sait très bien que certains adolescents ont beaucoup souffert de cette situation de confinement, de difficultés dans leur vie d’étude ou d’apprentissage». Pour finir, «les adolescents, comme de jeunes adultes, transmettent aussi le virus. S’ils se vaccinent, on limite aussi la transmission.»

Les 12-15 ans, une question de disponibilité des doses

En ce qui concerne la vaccination des 12-15 ans, qui vient notamment d’être autorisée par l’Agence européenne des médicaments (EMA), elle devrait se faire, selon Alain Fischer, en fonction de la disponibilité des doses. «On a appris qu’une étude de Pfizer sur quelques milliers d’enfants montrait une efficacité. L’EMA a donné son feu vert et le comité d’éthique a été saisi de la question de l’éthique de vacciner des enfants et j’imagine qu’il va rendre un avis très vite», a-t-il souligné.

La question, c’est quand ? Et c’est plus une question pratique de disponibilité de doses et d’organisation entre l’été et la rentrée scolaire. On pourrait imaginer de faire intervenir des professionnels de santé dans les écoles.

Alain Fischer, président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale contre le Covid-19.

Toutefois, pour les enfants plus jeunes, le pédiatre et professeur d’immunologie a appelé à attendre les «résultats d’études». La question se posera donc probablement d’ici le «début de l’année prochaine». À la date du 31 mai 2021, sur 67 millions d’habitants en France, plus de 25 millions ont reçu une première dose, et presque 12 millions de personnes sont complètement vaccinées.

À VOIR AUSSI – Covid-19: 25,5 millions de primo-vaccinés, 30 millions mi-juin «à notre portée» selon Castex

Leave a Reply

%d bloggers like this: