Après le grand discours du chef de l’État pour conclure la séquence, le gouvernement entrera dans «le temps des propositions et de l’action qui se déploieront jusqu’à l’été», explique ainsi Sébastien Lecornu.

Ce n’est pas encore le bout du tunnel mais cela commence à y ressembler. L’exécutif entre cette semaine dans la dernière phase du grand débat national lancé par le président de la République en décembre 2018 pour répondre à la crise des «gilets jaunes». Pour autant, l’heure des propositions concrètes n’est pas encore arrivée. «En avril, Emmanuel Macron clôturera le grand débat et précisera sa vision en donnant les grands axes de réponse et le sens de la direction à suivre pour le gouvernement», a expliqué dimanche Sébastien Lecornu dans le JDD. Dans le même temps, l’exécutif se prépare.

Dimanche, une réunion de travail sur les conclusions du grand débat s’est tenue à Matignon avec l’ensemble des ministres et secrétaires d’État concernés. Objectif: commencer à ébaucher des réponses aux demandes exprimées deux mois durant dans les 10.000 réunions organisées en France, les 16.000 cahiers de doléances déposés dans les mairies et le million et demi de contributions déposées sur la …