La ScanWatch de Withings scrute la prévention cardiovasculaire et les troubles respiratoires

Spread the love
  • Yum

La ScanWatch de Withings scrute la prévention cardiovasculaire et les troubles respiratoires

Withings élargit sa gamme d’appareils connectés à usage médical. Sa nouvelle montre connectée commercialisée, la ScanWatch, détecte la fibrillation auriculaire et les perturbations respiratoires du sommeil. Récompensée par trois CES Innovation Awards 2020, Withngs l’a développé avec des chercheurs, des cardiologues et des experts du sommeil.

La société spécialiste de la santé connectée revendique la « première montre au monde capable de détecter la fibrillation auriculaire », qui permette de mesurer la saturation en oxygène dans le sang et de dépister les perturbations respiratoires du sommeil, fait part un communiqué.

Disponible à partir de 279,95 euros, ScanWatch se connecte à l’application gratuite Health Mate disponible pour iOS et Android, où le patient peut accéder à ses données santé et les partager à son médecin.

La réglementation européenne impose en effet une batterie de tests de conformité et sécurité pour autoriser les produits connectés à être vendus à des fins médicales. Withings avait déclaré, en juillet dernier, avoir réalisé plusieurs études pour certifier la qualité médicale des mesures de ScanWatch. Deux études menées avec l’hôpital européen Georges Pompidou et le Centre de Cardiologie du Nord ont permis de valider la détection de la fibrillation auriculaire via l’enregistrement d’un électrocardiogramme et par l’intermédiaire d’un capteur optique PPG. Une troisième étude, réalisée avec l’Hipoxia Lab de l’Université de Californie a permis de valider la mesure de la saturation en oxygène dans le sang.

publicité

Bientôt la détection de l’apnée du sommeil

La dernière étude, qui doit permettre la validation de la détection de l’apnée du sommeil et réalisée en partenariat avec l’hôpital Béclère, a dû être mise en pause en raison du contexte sanitaire, indique le fabricant. Elle a désormais pu reprendre son cours et Withings espère pouvoir proposer cette mesure révolutionnaire au poignet de ses utilisateurs après certification CE médicale dès fin 2020. ScanWatch offre déjà un Scan respiratoire permettant de détecter les perturbations respiratoires grâce au capteur PPG et à l’accéléromètre à partir d’une analyse du taux d’oxygène dans le sang, des mouvements et des fréquences cardiaques et respiratoires.

Les objets connectés ont aussi prouvé leur valeur pour suivre des patients atteints de la Covid-19 et Withings avait d’ailleurs obtenu une dérogation de l’ANSM en avril dernier pour mettre plus tôt sur le marché la ScanWatch et suivre à distance la détresse respiratoire des patients atteints de la Covid.

« L’annonce de ScanWatch plus tôt cette année avait déjà généré un grand enthousiasme. Aujourd’hui, ses capacités à détecter les troubles du rythme cardiaque ainsi qu’à suivre les niveaux de saturation en oxygène dans le sang sont devenues encore plus importantes en regard de l’épidémie de la Covid-19. Avec l’obtention du marquage CE médical, nous sommes ravis de pouvoir mettre enfin ScanWatch à la disposition du plus grand nombre » a déclaré Mathieu Letombe CEO de Withings.

Divorcée de Nokia depuis deux ans, Withings entend se recentrer sur les appareils médicaux en s’appuyant sur son portefeuille de produits intelligents pour fournir les données dont les professionnels de santé ont besoin. La société avait récemment levé 53 millions d’euros auprès du fonds spécialiste de la santé Gilde Healthcare, Idnivest Partners et Bpifrance, via son fonds Large Venture, avec l’appui de BNP Paribas Développement, Oddo BHF Private Equity et Adélie Capital. La société prévoit d’ouvrir une centaine de postes en France et aux Etats-Unis d’ici la fin de l’année.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *