La question cachée que soulève Apple M1 : mais qu’a fait Intel pendant toutes ces années ?

Spread the love
  • Yum

La question cachée que soulève Apple M1 : mais qu'a fait Intel pendant toutes ces années ?

Apple a sorti un nouveau processeur pour sa gamme Mac qui bat sans conteste les puces Intel qui équipait jusqu’alors ces machines. Et ce, tant en termes de performance que de consommation d’énergie.

Mais qu’a donc fait Intel pendant toutes ces années ? Je pense qu’on peut dire sans risque que la nouvelle puce M1 d’Apple est “perturbatrice”. Après tout, c’est un produit de première génération qui met une claque à une grande entreprise qui ne fait quasiment que de la fabrication de puce. Je vise ici Intel, mais les mêmes arguments pourraient s’appliquer également à AMD, et même à Qualcomm.

Comment cela s’est-il produit ? Commençons par le plus évident.

publicité

La formidable trésorerie d’Apple

Aussi puissants que soient Intel et les autres géants des puces, ils ne sont pas aussi puissants qu’Apple. La firme à la pomme a beaucoup d’argent à mettre dans la R & D, avec un objectif très précis : une puce pour mettre Intel de côté. Cet argent, ainsi que l’accent mis sur la fabrication d’une seule puce, a également permis à Apple de faire un chèque à TSMC pour rendre possible la gravure en 5 nanomètres.

Car l’architecture à 5 nanomètres a été la pierre angulaire de la réalisation de la puce Apple M1. En parlant de TSMC, l’entreprise entretient une relation étroite avec Apple depuis que Samsung a été écarté de la fabrication des puces de l’iPhone en 2014, avec la puce A8 de l’iPhone 6. L’entreprise a fait ses preuves en produisant des dizaines de millions de puces chaque année. Pouvoir garantir ce type de volume, s’adapter aux fluctuations de la demande et atteindre la cible en termes de sorties annuelles sont autant de choses qui facilitent la tâche d’Apple.

Ensuite, il y a le fait qu’Apple et Intel exercent des activités totalement différentes. Intel fabrique principalement des puces pour les fabricants de PC, et ce n’est guère un secteur à forte marge. Apple, en revanche, fabrique des produits qui génèrent des marges bénéficiaires élevées. Intel doit satisfaire une industrie qui ne se contente pas d’exiger des composants bon marché, mais qui n’est pas en mesure de payer beaucoup plus.

Les jours d’Intel dans les Mac sont comptés

Ainsi, Intel s’est concentré sur de petites améliorations progressives. On pourrait dire la même chose des clients d’AMD pour les PC et des fabricants de smartphones Android de Qualcomm. Il n’y avait tout simplement pas assez d’argent pour rendre de telles performances intéressantes.

J’ai beaucoup lu sur les batailles internes entre Apple et Intel au fil des ans. Et, s’il ne fait aucun doute que beaucoup de choses se sont passées entre les deux sociétés depuis que les Mac sont passés aux puces Intel, un changement aussi important, complexe et coûteux ne va se faire sur le devant de la scène médiatique. Ce changement a été repoussé pendant de nombreuses années, et plus Apple devenait puissant, plus sa chaîne d’approvisionnement devenait complexe et opportune, et plus cela avait du sens.

Et maintenant que c’est arrivé, rien ne peut l’arrêter. Les jours d’Intel dans les Mac sont comptés.

Intel aurait pu le faire, mais nous n’aurions pas payé pour cela

Il est difficile de dire ce que cela signifie pour l’industrie des PC en général. Je ne doute pas que les OEM aimeraient embarquer des puces qui leur donnent la puissance que l’Apple M1 donne aux Mac. Mais, est-ce qu’il pourrait se les offrir ? Ou est-ce que les clients les payeraient ? Eh bien, j’en doute, étant donné la trajectoire du marché.

Mais pour répondre à la question, ce qu’Intel a fait toutes ces années, eh bien, c’est de fabriquer des puces pour une industrie qui est principalement sensible au prix, et où de minuscules améliorations progressives ont suffi à rendre tout le monde heureux, des OEM aux utilisateurs finaux. Ce n’est pas tant qu’Intel n’aurait pas pu fabriquer un circuit intégré comme l’Apple M1, c’est juste que nous n’aurions probablement pas voulu payer pour.

Tout savoir sur les nouvelles puces Apple M1

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: