© Qualcomm En janvier 2017, la FTC initiait des poursuites à l’encontre de Qualcomm sur fond d’abus de position dominante. Le gendarme de la concurrence américain reprochait au spécialiste des puces pour mobiles d’imposer à ses clients des accords de licence extrêmement onéreux tout en empêchant ses rivaux de faire usage de ses technologies essentielles…