À l’avenir, il y aura les États dotés d’armes hypersoniques et les autres… Avec le projet d’essai en vol d’un planeur hypersonique d’ici fin 2021, la France compte rejoindre le club très fermé des nations maîtrisant cette technologie.

Lors de ses vœux le 21 janvier, la ministre des Armées, Florence Parly a évoqué le développement d’un planeur hypersonique. Ce type d’appareil, à vocation militaire, préfigure ce que seront les missiles de demain. Il s’agit de lancer à très grande vitesse et haute altitude l’appareil pour qu’il puisse atteindre une vitesse hypersonique, soit une vitesse dépassant Mach 5, près de 6.200 km/h. Dans un premier temps, le « planeur » serait donc encapsulé dans un missile capable d’atteindre Mach 5. Une fois déployé, il pourrait alors disposer d’une grande maniabilité tout en conservant sa vélocité.

L’avantage, pour une telle arme, est qu’elle est capable de déjouer les systèmes de neutralisation, comme les solutions antimissiles, car elle n’a pas une évolution balistique classique et reste donc imprévisible. La ministre a déjà précisé que le premier vol d’un démonstrateur baptisé VMA-X sera programmé pour la fin de l’année 2021.

La Chine fait trembler les États-Unis

La France est loin d’être la première nation à miser sur les armes hypersoniques. Les États-Unis ont réalisé de nombreux tests et prévoient de rendre ses missiles opérationnels à l’horizon 2023. Comme Futura l’évoquait en août dernier, la Chine vient de faire un bon technologique considérable en dépassant les États-Unis dans ce domaine. Enfin, la Russie ferait mieux que tout le monde avec un planeur hypersonique Avanguard déjà opérationnel et qui dépasserait Mach 20, selon Moscou.

De son côté, la France n’est pas en reste, elle dispose depuis longtemps de plusieurs souffleries hypersoniques exploitées par l’Onera (Office national d’études et de recherches aérospatiales). La plus rapide peut atteindre Mach 21. Par ailleurs, l’étude d’un missile nucléaire hypersonique avait déjà été évoqué dès novembre 2014. Au printemps 2017, le Sénat avait même publié un rapport pour évoquer ce type d’appareil à l’horizon 2040.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.
Cela vous intéressera aussi
À voir aussi : 

Leave a Reply