La fintech Square avale l’application de streaming musical Tidal

Spread the love
  • Yum

Le patron de Twitter, Jack Dorsey, est bien préoccupé par le développement de Square, sa fintech américaine qui fait des frissons aux banques. Jeudi, il a confirmé qu’un rachat des parts dans l’application de streaming musical Tidal avait été complété. Square, après l’achat de plusieurs millions de dollars en Bitcoin, se lance à la conquête de Spotify. Mais pourquoi ?

Tidal bien mieux valorisée

La rumeur parcourait déjà la toile depuis que Jack Dorsey et Jay-Z se sont rencontrés en août 2020. Le rappeur et son épouse Beyoncé, étaient les propriétaires de la plateforme musicale jusqu’à présent. Mais celle-ci serait en perte de vitesse depuis au moins trois ans. Square en a profité pour racheter la plateforme pour 297 millions de dollars, en espèces et en actions.

Lors de leur rachat en 2015, un an après la création de Tidal, Jay-Z et Beyoncé avait payé 56 millions d’euros. Avec les difficultés de la plateforme pour s’ériger, il est surprenant de voir à quel point l’application est évaluée six fois plus cher en 2021. Son nombre d’utilisateurs n’est plus communiqué depuis 2016, alors que Tidal avait atteint les 3 millions d’utilisateurs payants.

Meilleure rémunération des artistes

Sur Twitter, Jack Dorsey s’est penché sur la question que tout le monde se pose. Pourquoi une telle opération, quand on capitalise sur des solutions de paiement avec Square ? Dans sa réponse, l’entrepreneur n’évoquait par la possibilité de générer de nouveaux revenus via le streaming. Il se focalisait plutôt de trouver « de nouvelles façons pour les artistes de soutenir leur travail ». Square bénéficierait donc d’un intermédiaire pour toucher l’univers musical et leurs solutions de paiement. 

« Compte tenu de ce que Square a pu faire pour les vendeurs de toutes tailles et les particuliers grâce à Cash App, nous pensons que nous pouvons désormais travailler pour que les artistes voient le même succès pour eux et pour nous », tweetait Jack Dorsey. « Square a créé des écosystèmes d’outils pour les vendeurs et les particuliers. Nous ferons de même pour les artistes. Nous travaillerons sur des expériences d’écoute entièrement nouvelles pour rapprocher les fans. Des intégrations simples pour les ventes de produits dérivés, des outils de collaboration modernes et de nouvelles sources de revenus complémentaires. »

Dans le contrat, il est à noter que Jay-Z entrera dans le conseil d’administration de Square. L’homme se disait enthousiaste avec « les possibilités infinies » de Tidal discutées avec Jack Dorsey. « Ce partenariat changera la donne pour beaucoup », finissait-il par ajouter.

Chez Square, la situation sanitaire fut un véritable levier de croissance pour optimiser des produits de paiement, chez les consommateurs et les commerçants. Avec Tidal, au tour des artistes à en profiter ? Un rassemblement plus général avec l’écosystème de Twitter est-il à prévoir ?

Leave a Reply

%d bloggers like this: