La fibre de Free enregistre un afflux de nouveaux abonnés

Spread the love
  • Yum

La fibre de Free enregistre un afflux de nouveaux abonnés

Les offres fibre d’Iliad ont le vent en poupe. La maison-mère de l’opérateur Free a fait état ce mardi, lors de la publication de ses résultats trimestriels, d’un record de recrutements sur la fibre, avec 299 000 nouveaux abonnés au 3ème trimestre 2020, pour un effectif total de 2,5 millions d’abonnés. Résultat : l’opérateur de Xavier Niel, présent en France et en Italie, a enregistré un chiffre d’affaires consolidé de 1,42 milliard d’euros lors du troisième trimestre 2020, en hausse de 6,3 % sur un an.

Sur le marché français, le chiffre d’affaires de l’opérateur affiche une hausse de 1,9% sur un an, à 1,25 milliard d’euros et enregistre un total de 99 000 nouveaux abonnés nets ce trimestre, soit sa meilleure performance depuis fin 2012. En Italie, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 171 millions d’euros, en hausse de 56% sur 12 mois. Il s’agit selon la direction d’Iliad d’une belle performance compte tenu de la crise sanitaire actuelle, qui fait fondre les revenus issus du roaming en raison d’une moindre mobilité de la population.

“Malgré la crise sanitaire et le contexte compliqué, Iliad maintient le cap avec solidité et solidarité et affirme ses fondamentaux : l’innovation avec le lancement de la Freebox Pop et l’application Free-Ligue 1 Uber Eats, la conquête commerciale en France et en Italie, le dynamisme de ses déploiements réseaux et la croissance avec l’acquisition de Play”, son opérateur polonais, comme l’indique le directeur général d’Iliad Thomas Reynaud.

publicité

Mystère sur la 5G

Si la crise sanitaire pourrait compliquer le dynamisme du déploiement des réseaux mobiles des opérateurs, Free est pour l’heure passé entre les gouttes. L’opérateur, qui accuse un certain retard sur ses concurrents, que soit sur le fixe et sur le mobile, a en effet déployé plus de 550 nouveaux sites mobiles sur le territoire français et a équipé près de 1 300 sites sur la bande des 700MHz, récemment mise à disposition des opérateurs de télécommunications. “Le groupe compte aujourd’hui 18 800 sites mobiles sur tout le  territoire  métropolitain  et  couvre  97,8%  de  la  population  en 4G”, comme le confirme sa direction, qui revendique le statut “d’opérateur  ayant  déployé  le  plus  grand  nombre  de  nouveaux  sites  4G  en métropole depuis le début de l’année”.

Dans le détail, Free compte aujourd’hui 13,5 millions d’abonnés mobiles (dont 8,5 millions d’abonnés à des forfaits 4G en illimité) pour 6,7 millions d’abonnés fixes (dont 2,5 millions d’abonnés à des offres fibre). En Italie, l’opérateur a déployé près de 770 sites mobiles au 3ème trimestre et a atteint fin octobre son objectif d’avoir, en 2020, plus de 5000 sites actifs. Il revendique dans la Grande Botte un effectif de 6,8 millions d’abonnés mobiles au 30 septembre dernier, soit 580 000 de plus qu’un an auparavant.

Reste la question de la 5G, sur lequel la direction de l’opérateur n’a pas souhaité revenir alors même que tous les opérateurs nationaux s’apprêtent à lancer leurs offres d’ici à la fin d’année. Pour rappel, l’opérateur s’est offert en France une bande de 70 MHz de fréquences sur un bloc allant de 3,64 GHz à 3,71 GHz, le tout pour la bagatelle de 605 millions d’euros. Alors que le déploiement de son réseau 5G, qui sera équipé par Nokia, pourrait coûter cher à l’opérateur, celui-ci pourrait compter sur un partenariat avec Orange dans le cadre d’un contrat de mutualisation qui permettrait aux deux groupes de faire baisser les coûts de leurs réseaux mobiles de nouvelle génération.

Au titre de ses prévisions, Iliad a indiqué viser 2,8 millions d’abonnés Fibre en 2020 et plus de 5 millions en 2024. Concernant son activité B2B, le groupe entend s’octroyer une part de 4 à 5 % de ce marché lucratif en 2024, pour un chiffre d’affaires estimé à cet horizon à entre 400 et 500 millions d’euros.

Leave a Reply

%d bloggers like this: