La carte des départements qui risquent de basculer dans de nouvelles mesures de freinage – France Inter

Spread the love
  • Yum

Emmanuel Macron doit s’exprimer mercredi soir dans une allocution télévisée, retransmise à 20 heures. Quelles seront les mesures annoncées ? Un serrage de vis national ? Une chose est sûre : l’exécutif est face à une situation très tendue dans certains départements.

Emmanuel Macron se retrouve face à une situation critique dans certains départements.
Emmanuel Macron se retrouve face à une situation critique dans certains départements. © AFP

Le pari, celui d’Emmanuel Macron de ne pas confiner, c’est fini ? Une chose semble certaine, selon plusieurs sources au sein de l’exécutif à France Inter : il y aura ce mercredi soir des mesures concernant les écoles. La piste privilégiée est d’avancer les vacances scolaires à vendredi soir, c’est-à-dire de fermer tous les établissements du pays pendant au moins quatre semaines… et d’en profiter pour accélérer la vaccination des enseignants. 

Mais cette fermeture des écoles, si elle est confirmée, doit-elle s’accompagner d’un reconfinement strict et de l’abandon du “freiner sans enfermer” ? En tous cas des mesures nationales sont envisagées, comme le laisse entrevoir le débat qui aura lieu jeudi au Parlement autour de Jean Castex… “La circulation du virus augmente partout”, constate un conseiller, “y compris dans les départements les moins touchés jusqu’à présent“. 

Dans un département sur trois, l’incidence dépasse 400

En effet, comme nous l’indiquions dans un précédent article, plus de 60 départements français ont désormais une incidence au-dessus de 250 cas pour 100.000 habitants. Dans près de la moitié, soit près d’un tiers des départements à l’échelle du pays, elle dépasse même les 400 cas. Au niveau national, le taux d’incidence a dépassé les 370 cas pour 100.000 habitants, soit à peu près le même niveau que la semaine du deuxième grand confinement de l’automne.

Actuellement, une région se détache : l’Île-de-France et ses huit départements. Le nombre de cas et d’hospitalisations y explose. Avec elle, deux autres régions sont toujours dans l’œil du cyclone : les Hauts-de-France (cinq départements) et la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (six départements). Au niveau départemental justement, il faut ajouter l’Eure, la Seine-Maritime et le Rhône. Ils ne parviennent pas à endiguer le flot des contaminations. 

La carte suivante indique les départements, au-delà des zones déjà concernées par les restrictions, où les indicateurs flambent. On constate que la situation est critique dans la région Sud-Paca. 

1818 communes au-dessus de 1.000 cas pour 100.000 habitants

Par ailleurs, la carte de France compte aussi 1.818 points écarlates : ces communes où le nombre de cas dépasse les 1.000 pour 100.000 habitants, comme l’a souligne Le Parisien. Si beaucoup enregistrent des clusters qui peuvent faire bondir les statistiques, ce seuil est très significatif dans 14 villes de plus de 10.000 habitants. 13 des ces villes sont franciliennes : 

  • Val-d’Oise : Goussainville, Jouy-le-Moutier et Louvres ; 
  • Seine-et-Marne : Melun, Provins et Brie-Comte-Robert ;
  • Seine-Saint-Denis : Bondy et Montfermeil ;
  • Essonne : Athis-Mons et Les Ulis ; 
  • Val-de-Marne : Villejuif ;
  • Yvelines : Limay.

Sur cette carte, les rares zones épargnées sont la façade Atlantique, de Brest à Hendaye.

Leave a Reply

%d bloggers like this: