La 5G pourrait générer des milliards selon Nokia. Alors pourquoi les entreprises n’accélèrent pas ?

Spread the love
  • Yum

Au cours des dix prochaines années, 8 000 milliards de dollars supplémentaires pourraient être ajoutés au PIB mondial grâce aux industries 5G, selon les prévisions de Nokia. Les recherches du fournisseur finlandais d’équipements 5G suggèrent que la 5G sera à la base de l’ère de l’IdO, de l’IA, des villes intelligentes et des voitures autonomes, et aura un impact positif direct sur les performances des entreprises.

Les conclusions semblent en contradiction avec le contexte actuel : alors que la pandémie de la Covid-19 continue de paralyser les petites et grandes entreprises, certains analystes prédisent que les entreprises se concentreront sur leur survie à court terme et que les investissements dans des technologies qui ne sont pas directement liées à la reprise seront relégués au second plan. En clair, il est difficile de s’enthousiasmer pour la 5G quand on ne peut même pas quitter sa maison.L

Les recherches de Nokia montrent qu’au lieu de se détourner des investissements informatiques, la crise actuelle incite les entreprises à doubler leurs programmes de transformation numérique. Le rapport estime donc qu’en dépit des difficultés causées par la pandémie, 71 % des entreprises investiront dans la 5G au cours des cinq prochaines années.

publicité

Une connectivité plus rapide a un rôle à jouer

Ce sera notamment le cas des industries qui ont toujours manqué des outils numériques que la pandémie a désormais rendus indispensables à la continuité des activités. Des secteurs tels que l’industrie manufacturière, les services publics et les soins de santé, qui ont pris du retard dans la numérisation, investiront massivement dans les nouvelles technologies pour renforcer leur résilience.

Une connectivité plus rapide a un rôle à jouer dans le processus. L’étude de Nokia affirme que les entreprises qui mettent actuellement en œuvre et développent des technologies 5G sont les seules à avoir connu une augmentation de la productivité tout au long de la pandémie, ainsi que les seules à avoir pu maintenir ou accroître l’engagement des clients.

Plus d’un tiers (37 %) de ces entreprises ont connu une croissance rapide l’année dernière, contre seulement 5 % des entreprises qui n’envisagent pas encore un déploiement 5G.

Gabriela Styf Sjöman, directrice de la stratégie chez Nokia, a déclaré “Il est démontré que l’adoption de la 5G alimente le succès des entreprises. Les organisations qui ont intégré la 5G devraient bénéficier d’avantages qui vont bien au-delà de services de réseau plus rapides, plus efficaces et plus fiables”.

Près de 9 décideurs sur 10 affirmant avoir une stratégie pour la 5G

“De plus, les plus grands défis auxquels nous sommes confrontés en tant que société – du changement climatique à la pandémie – peuvent être mieux abordés par une utilisation à grande échelle des données et des technologies que la 5G va déclencher”.

Mais si les entreprises semblent conscientes du potentiel que représente la 5G, avec près de neuf décideurs sur dix affirmant avoir une sorte de stratégie pour la 5G, il y a un fossé entre le dire et le faire : seuls 15 % des dirigeants interrogés ont confirmé qu’ils investissaient en fait déjà dans des déploiements 5G.

Nokia a cité un certain nombre d’obstacles à la mise en œuvre de la 5G, notamment l’accès limité aux infrastructures appropriées, le coût et la complexité, l’éducation à la technologie et les préoccupations concernant la sécurité du réseau. Elle a identifié trois domaines dans lesquels des améliorations sont possibles : une meilleure réglementation gouvernementale pour réduire le coût des investissements dans les réseaux 5G, combler le déficit d’information pour les entreprises qui ne sont pas encore conscientes des avantages que la technologie pourrait apporter, et encourager la prise de risque au sein des entreprises, pour revoir entièrement les opérations afin d’incorporer la 5G dans toute la chaîne d’approvisionnement.

En France, les décideurs économiques dans le flou face à l’imbroglio politique

Surtout, les décideurs économiques en France font face à une incertitude forte du politique. Le conseil municipal de Lille a annoncé la mise en place d’un moratoire sur le déploiement de la 5G a jusqu’à la publication au printemps 2021 d’un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). 

“Nos doutes persistent tant du point de vue sanitaire que de la sobriété numérique sur le déploiement de la 5G, nous avons voté (…) un moratoire. Il est urgent d’attendre !” a dit la maire de Lille Martine Aubry.
 
Dans Le Parisien, le secrétaire d’État au Numérique Cédric O a dénoncé à propos de cette affaire une “tartufferie incompréhensible”. “Dire qu’il y a encore des incertitudes sur les fréquences utilisées pour la 5G, c’est mentir aux Français”, a-t-il déclaré.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *