Joe Biden envisagerait de restreindre davantage les exportations technologiques vers la Chine

Spread the love
  • Yum

Au cours des deux dernières années, le gouvernement Trump a considérablement entaché les relations entre les États-Unis et la Chine. L’une des principales causes a été les différentes interdictions prises à l’encontre de Huawei. Depuis l’investiture de Joe Biden en tant que 46e président des États-Unis, le monde a les yeux rivés sur les décisions que prendra ce dernier concernant Huawei. Il est important de préciser que le ban américain a largement impacté les ventes du constructeur chinois sur le marché occidental.

Cette semaine, Ren Zhengfei, le CEO et fondateur de Huawei, a déclaré auprès de nombreux médias occidentaux qu’il souhaiterait vivement s’entretenir avec le président Biden afin d’évoquer une éventuelle réinitialisation des relations entre Huawei et les États-Unis. Si jusqu’à présent Joe Biden n’a pas répondu aux demandes de Ren Zhengfei, Reuters rapporte ce matin que le gouvernement américain “envisagerait d’ajouter de nouvelles restrictions ciblées sur certaines exportations de technologies sensibles vers la Chine en coopération avec ses alliés”.

Encore très loin d’une réinitialisation des relations

L’information a été divulguée par un proche de Joe Biden quelques heures avant son premier entretien avec le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping. Selon cette même source, l’actuel gouvernement ne fera pas machine arrière sur les tarifs commerciaux imposés à la Chine. De plus, Reuters déclare que Joe Biden et son gouvernement “veilleront à ne pas fournir une technologie hautement sensible susceptible de faire progresser les capacités militaires de la Chine”.

Bien qu’il soit encore trop tôt pour tirer des conclusions sur les ambitions du gouvernement Biden concernant les relations avec la Chine, il semblerait qu’une “réinitialisation des relations entre Huawei et les États-Unis” comme l’espérait Ren Zhengfei ne soit pas d’actualité. Ces déclarations peuvent surprendre quand nous savons que Joe Biden a commencé à apaiser les tensions à propos de TikTok. En août dernier, Trump menaçait de bannir TikTok des États-Unis, en forçant ensuite Bytedance à vendre ses activités américaines à une société américaine. Cette semaine, Joe Biden a mis un terme à cela en annonçant que TikTok ne serait plus obligé de vendre ses activités à Oracle.

Leave a Reply

%d bloggers like this: