Jessica laisse son fils George, 6 ans, jouer avec son iPad: quelques jours plus tard, elle reçoit une facture de 16.000 euros! – Sudinfo.be

Spread the love
  • Yum

Jouer sur un smartphone ou une tablette peut vite revenir cher. Si la majorité des jeux disponibles au téléchargement sont gratuits, la plupart proposent des achats intégrés pour débloquer des avantages ou obtenir une monnaie virtuelle afin de débloquer de nouveaux personnages. Et lorsque l’on ne se contrôle pas, la facture peut vite atteindre des sommes astronomiques.

Le petit George, 6 ans, l’a démontré à sa maman, Jessica Johnson, en vidant son compte bancaire de plus de 16.000 dollars. Si l’Américaine de 41 ans a d’abord cru à une fraude, la banque l’a malheureusement informée qu’elle était bien à l’origine des achats débités par Apple et Paypal. Après avoir pris contact avec l’entreprise à la pomme, Jessica a découvert que les achats provenaient du jeu « Sonic Forces » et a tout de suite compris que son fils était à l’origine de ces dépenses.

« C’est comme si mon enfant de 6 ans faisait des lignes de cocaïne, de plus en plus grandes »

En effet, George avait le droit d’utiliser l’iPad de sa maman pour jouer à ce jeu gratuit. Mais pour débloquer de nouveaux personnages, et sans vraiment se rendre compte de ce qu’il faisait, il a acheté des packs allant de 1,99 dollar à 99,99 dollars. En une seule journée, il pouvait ainsi dépenser jusqu’à 2.500 dollars. « C’est comme si mon enfant de 6 ans faisait des lignes de cocaïne, de plus en plus grandes », confie Jessica au New York Post.

Malheureusement pour la maman, qui n’avait pas activé le contrôle parental sur sa tablette pour éviter ce genre de manœuvre, il était trop tard pour se faire rembourser. Apple permet un remboursement dans un délai de 60 jours suivant les transactions. « La raison pour laquelle je n’ai pas appelé dans les 60 jours, c’est parce que ma banque m’a dit qu’il s’agissait probablement d’une fraude. Si j’avais su qu’il y avait un paramètre pour éviter cela, je n’aurais pas permis à mon fils de 6 ans d’accumuler près de 20.000 dollars de frais pour des bagues virtuelles en or », déclare-t-elle.

Fâchée contre son petit George, qui a promis de la rembourser, Jessica en veut avant tout à Apple et au jeu. « Mon fils ne comprenait pas que l’argent demandé était réel. Comment le pouvait-il ? Il joue dans un monde qu’il sait ne pas être réel. Pourquoi l’argent, lui, le serait-il ? Cela demanderait une connaissance du monde qu’il n’a pas encore ».

En Belgique, la Commission des jeux de hasard interdit les « loot boxes » depuis début 2019. Pour protéger les mineurs, les achats de « pochettes-surprises » sont illégaux

Leave a Reply

%d bloggers like this: