Le gilet jaune, Jérôme Rodrigues affirme avoir été touché par un tir de lanceur de balles de défense samedi dernier. Un rapport d’un des policiers assurerait qu’un tir de LBD a eu lieu juste avant les faits. La figure des gilets jaunes a été auditionnée par l’IGPN, la police des polices chargée de l’enquête.

Entendu pendant 2h30 par l’inspection générale de la police nationale, Jérôme Rodrigues est venu témoigner des faits dont il a été victime samedi dernier. A la sortie de son audition, il a affirmé avoir pleinement confiance dans la police des polices.

Cette figure médiatique des «gilets jaunes» assure avoir été touchée par un tir de lanceur de balle de défense. Le rapport d’un des policiers présents Place de la Bastille confirmerait son usage juste avant l’incident.

Si pour le moment aucun lien entre sa blessure à l’œil et l’utilisation de cette arme non létale n’est avéré, certains membres des forces de l’ordre se demandent si elle est adaptée aux mobilisations des «gilets jaunes».