“J’écoute ce qu’elle dit et ce qu’on lui dit”, Emmanuel Macron évoque son épouse Brigitte – Paris Match

Spread the love
  • Yum

Dans un ouvrage d’un journaliste du «Figaro», Emmanuel Macron se confie sur son épouse Brigitte et son rôle. «Elle me connaît et j’ai confiance en son jugement», dit-il. 

Dans «Emmanuel Macron, vérités et légendes», le journaliste Arthur Berdah s’intéresse à la vie privée et la gouvernance du chef de l’Etat. A cette occasion, il a recueilli quelques confidences de sa part. Dans cet ouvrage, Emmanuel Macron évoque le rôle de son épouse Brigitte. Selon les bonnes feuilles publiées dans «Le Figaro magazine», il reconnaît que sa femme «a une place dans cette maison qui n’est pas que celle d’être la femme qui m’accompagne dans la vie». «Elle est attentive à ce que je fais, attentive au pays… Par son activité associative (Brigitte Macron est notamment présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France; a créé L’Institut des Vocations pour L’Emploi, une école pour «décrocheurs», Ndlr), elle noue beaucoup de contacts et elle entend beaucoup de choses. Elle est à la fois un relais et une sensibilité. J’écoute ce qu’elle sent, ce qu’elle dit et ce qu’on lui dit», poursuit le chef de l’Etat.

“Il serait faux de dire qu’elle n’a aucun rôle et aucune influence sur moi”

«Elle me connaît et j’ai confiance en son jugement», dit-t-il encore à propos de celle qu’il a épousé en 2007 au Touquet et qui partage sa vie depuis dix-huit ans. «Il serait faux de dire qu’elle n’a aucun rôle et aucune influence sur moi».

Selon l’auteur de l’ouvrage, l’ex-professeure «n’hésite pas à donner son avis sur les questions de société et les affaires sociales». Elle assiste aux enregistrements avant chaque grande allocution télévisée et donne son ressenti : «Ton truc, je n’y comprends rien. Et si moi je ne comprends pas, comment veux-tu que les gens comprennent?, lui est-il arrivé de lancer à son mari», explique encore le journaliste. La première Dame intervient également dans l’agenda du chef de l’Etat et «dégage des temps privés». «Sous son impulsion, le couple présidentiel avait recommencé à sortir le vendredi soir» au théâtre ou à des expositions, avant que la crise sanitaire ne perturbe loisirs et lieux culturels. De même, le couple a «réinvesti la résidence de la Lanterne , dans les Yvelines» et s’y rend «régulièrement le week-end».

Lire aussi : A Versailles, la Lanterne, “garçonnière de la République”

Si lors de la campagne présidentielle de 2017, Brigitte Macron plaisantait sur elle-même disant à son époux : «Tu as intérêt à gagner parce que si tu perds, il n’est pas question de retenter ta chance en 2022 : je ne serai vraiment plus présentable», blaguait-elle alors que vingt-quatre ans les séparent. A un an du prochain scrutin présidentiel, elle n’en a pas perdu son humour. «Le seul avantage de ce quinquennat c’est que notre différence d’âge se réduit à vue d’œil», s’amuse-t-elle en privé, alors que le chef de l’Etat, entré à l’Elysée à 39 ans, avec un quinquennat marqué par les crises des gilets jaunes et du coronavirus, a les tempes qui grisonnent.

Toute reproduction interdite

Leave a Reply

%d bloggers like this: