Jean-Michel Blanquer au pied du mur de la rentrée scolaire – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Réservé aux abonnés

La fermeture des écoles lors du confinement et les manques criants de l’enseignement à distance ont effrité sa cote de popularité.

Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, le 20 août à Paris.
Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, le 20 août à Paris. ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP

La rentrée scolaire a été «préparée». Elle sera «sereine», promet Jean-Michel Blanquer dans un message vidéo aux personnels de l’Éducation nationale, à une semaine du retour à l’école. Mais c’est une rentrée politique à haut risque que le ministre s’apprête à vivre. La fermeture des écoles lors du confinement et les manques criants de l’enseignement à distance ont effrité sa cote de popularité. Ce proche du couple Macron, qui a vu le ministère de l’Intérieur lui échapper à la faveur de Gérald Darmanin lors de la formation du gouvernement Castex, rassemble 38 % d’opinions favorables auprès des Français, selon le dernier baromètre Ifop pour Paris Match, publié en juillet.

C’est avec son habituelle fermeté qu’il a réaffirmé, la semaine dernière, que la rentrée scolaire aurait bien lieu «pour tous le 1er septembre» , alors que le principal syndicat des enseignants du primaire était monté au créneau pour demander un report.

À l’heure où Paris et les Bouches-du-Rhône sont passés en «zone rouge»,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 73% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ pendant 2 mois

Annulable à tout moment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *