Israël : Yaïr Lapid dit avoir réuni les voix pour former un gouvernement d’union – franceinfo

Spread the love
  • Yum

La validation du gouvernement par les députés israéliens signifierait la fin du règne de Benyamin Nétanyahou, Premier ministre depuis 12 ans.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

Le chef de l’opposition israélienne Yaïr Lapid a appelé mercredi 2 juin le président Reuven Rivlin pour lui annoncer qu’il avait réuni les appuis nécessaires à la formation d’un gouvernement d’union qui pourrait mettre fin au règne de Benyamin Nétanyahou, au pouvoir depuis 12 ans. 

“Ce gouvernement sera au service de tous les citoyens d’Israël incluant ceux qui n’en sont pas membres, respectera ceux qui s’y opposent, et fera tout en son pouvoir pour unir les différentes composantes de la société israélienne”, a déclaré Yaïr Lapid au président d’Israël, selon un communiqué. Et d’ajouter sur sa page Facebook: “j’ai réussi”, selon la formule consacrée en hébreu.

L’homme politique centriste avait jusqu’à 23h59 pour signifier au président qu’il avait réuni ces voix. Il a fait cette annonce après avoir rallié dans la soirée des partis de droite et la formation arabe israélienne Raam pour soutenir son futur gouvernement. Son équipe a diffusé une image de cet accord de coalition signé par les chefs de huit partis israéliens, deux de gauche, deux de centre, trois de droite et un arabe, qui pourrait marquer un tournant dans l’histoire politique de l’Etat hébreux.

La dernière fois qu’un parti arabe israélien avait soutenu, sans toutefois y participer, un gouvernement, remonte à 1992 à l’époque du “gouvernement de la paix” de Yitzhak Rabin. Cette fois la formation arabe islamiste Raam dirigée par Mansour Abbas a officiellement signé un accord de coalition sans indiquer à ce stade si elle participerait activement au gouvernement.

Ce futur gouvernement, excluant le Likoud de Benyamin Nétanyahou, doit encore faire l’objet d’un vote de confiance du Parlement en principe au cours de la prochaine semaine. Un peu plus tôt dans la journée, le candidat travailliste Isaac Herzog avait été élu président d’Israël par les députés, un poste largement honorifique. 

Leave a Reply

%d bloggers like this: