“Islamo-gauchisme” à la fac: le CNRS répond à Frédérique Vidal et dénonce une “instrumentalisation de la… – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Le CNRS, à qui la ministre de l’Enseignement supérieur a demandé une étude sur “l’islamo-gauchisme” à l’université, a accepté d’y participer mais en regrettant une “polémique emblématique d’une instrumentalisation de la science”.

Après avoir été réprimandée par les universitaires, ses opposants politiques et même son propre camp, Frédérique Vidal reste sous le feu des critiques. Villipendée pour ses propos tenus sur “l’islamo-gauchisme” qui, selon elle, “gangrène la société dans son ensemble et l’université n’est pas imperméable”, la ministre de l’Enseignement supérieur a enfoncé le clou mardi.

Frédérique Vidal a annoncé avoir demandé au CNRS “un bilan de l’ensemble des recherches” qui se déroulent en France, afin de distinguer ce qui relève de la recherche académique et ce qui relève du militantisme. Dans un communiqué de presse publié ce mercredi, le Centre national de la recherche scientifique s’est dit prêt à “participer à la production de l’étude souhaitée par la ministre”. Il a toutefois insisté sur le fait que le terme d’islamo-gauchisme “ne correspond à aucune réalité scientifique”.

“Regrettable instrumentalisation de la science”

“Ce terme aux contours mal définis, fait l’objet de nombreuses prises de positions publiques, tribunes ou pétitions, souvent passionnées. Le CNRS condamne avec fermeté celles et ceux qui tentent d’en profiter pour remettre en cause la liberté académique (…) La polémique actuelle autour de l’’islamogauchisme’, et l’exploitation politique qui en est faite, est emblématique d’une regrettable instrumentalisation de la science”, dénonce le CNRS.

L’administrateur provisoire à l’université de Strasbourg, Michel Deneken, interrogé par l’AFP, dénonce quant à lui “un dérapage incompréhensible” et met l’initiative de la ministre sur le compte d’une stratégie politique pour “rallier la droite avant les élections régionales et la présidentielle”.

Face à la polémique, le député La France insoumise, François Ruffin, a quant à lui réclamé ce mercredi soir la démission de Frédérique Vidal.

Ambre Lepoivre avec AFP Journaliste BFMTV

Leave a Reply

%d bloggers like this: