Selon Digitimes, Taiwan Semiconductor Manufacturing Company vient de remporter un marché de taille avec Apple. En effet, il devrait être l’unique fournisseur de la puce A13 qui équiperait les iPhone en 2019. Avant les débuts de l’A13, il serait peut-être question d’une puce intermédiaire –l’A12X– qui pourrait équiper les nouveaux iPad Pro (ndlr : qui devraient être présenté lors qu’un prochain special event).

Cette position est très enviée sur le marché des fondeurs. Mais elle ne serait pas sans conséquence au niveau de la chaîne logistique -tous fabricants confondus. Car, on se trouverait presque à la limite d’un abus de position dominante. Ainsi, TSMC occuperait,cette année, 56% du marché mondial et serait bien parti pour dépasser les 60 % l’an prochain.

Mais il convient de préciser que cet accord avec Cupertino n’est pas exclusif dans l’autre sens. Ainsi, les chaînes de production de TSMC -équipées pour la gravure en 7nm- pourraient également fournir AMD, Huawei, MediaTek, Nvidia et Qualcomm, ce qui risquerait de se traduire par une forte augmentation des commandes de puces en 7nm. La question de l’offre et de la demande pourrait alors se poser, et notamment impacter les prix du marché (et le coût des produits finis pur le consommateur…).

Source