Le marché des smartphones est quelque peu morose ces derniers temps et l’avertissement sur résultats financiers de Tim Cook n’a pas vraiment aidé à rassurer les investisseurs. Ainsi, pour la seconde fois en quelques mois, le Crédit Suisse prévoit une chute de 3% de la production mondiale, à 357 millions d’unités, au dernier trimestre 2018.

Dans une note à ses investisseurs, l’établissement confirme la tendance, avançant une baisse de 19% (soit une production en berne à 289 millions d’unités sur les trois premiers mois 2019), tombant ainsi à son plus bas niveau depuis 2013. Si de telles prévisions se révélaient justes, il s’agira de la cinquième année de baisse consécutive. Pour la suite, il n’affiche pas un grand optimisme, indiquant que le « fond ne serait pas encore en vue ».

Si la crise est ressentie par tous les fabricants, la Chine est montrée du doigt pour de nombreuses raisons économiques comme politiques : relations avec les USA, concurrence locale accrue ou boycott des clients locaux, ou dévaluation monétaire. Mais de nombreux analystes voient quelques petites lueurs d’espoirs (encore vers Apple), comme les iPhone 2019 ou l’arrêt des programmes comme le remplacement des batteries, ce qui devrait stimuler les ventes.

Mais ils misent surtout sur le rôle prépondérant et quotidien des smartphones, et leur cycle de remplacement qui est -par nature- plus rapide que celui des ordinateurs personnels. Enfin, la semaine dernière, Tim Cook a déclaré qu’Apple avait de nombreux projets dans ses cartons, notamment au niveau des services.

Source