Combien peut-on espérer d’Apple lorsqu’on veut revendre un ancien iPhone ou iPad, une Apple Watch ou même un smartphone Android ? Le tout avec l’intention d’utiliser la somme pour un nouvel achat en Apple Store.

La réponse se trouve dans une grille tarifaire mise à jour ce mois-ci et dont la précédente mouture datait de juin. Ces estimations sont aussi proposées via un petit formulaire à remplir en ligne. D’une saison à l’autre, ces prix sont ajustés, généralement à la baisse mais il arrive qu’ils remontent (un peu). Ce n’est pas le cas ici, ça l’est par contre pour les ordinateurs.

La reprise contre un crédit d’achat fait partie du programme GiveBack d’Apple, qui assure un recyclage du produit rapporté.

Un contact chez Apple nous a expliqué que le rôle de la Pomme se limitait à la collecte des appareils et à leur contrôle. C’est son partenaire Brightstar qui établit les grilles de tarifs. Les variations qui peuvent y être constatées découlent à la fois de l’ancienneté du produit et d’un historique sur ses conditions de récupération. En gros, si les contrôles qualité au moment de la collecte sont correctement effectués par Apple, et que l’appareil est conforme à l’état qu’en attend Brightstar, ce dernier pourra augmenter le montant de la reprise proposé au client lors de la mise à jour saisonnière du barème. Dans le cas des Mac, certains modèles sont (un tout petit peu) mieux repris aujourd’hui que cet été.

iPhone en bon état

Première nouveauté, l’iPhone X est entré dans la cote avec cette révision automnale. S’il est en bon état, comme les autres appareils de ce tableau, Apple vous en donnera 445 € pour le 64 Go et 500 € pour le 256 Go.

Les autres modèles ont perdu 15, 20 voire 40 € (sévère baisse pour l’iPhone 6S en 128 Go par exemple, qui est affiché 95 € au lieu de 135 € cet été).

En queue de peloton, les iPhone 5, 5s et 5c restent évalués à 25 €, qu’importe la capacité de stockage interne.

iPhone abîmés

Une cote existe aussi pour des iPhone qui ne sont plus au mieux de leur forme. Apple le décrit ainsi : « La valeur de reprise des appareils endommagés s’applique en cas de dommages au niveau de l’écran, du boîtier et des boutons. Les appareils doivent s’allumer et ne doivent présenter aucun signe visible de dommages causés par un liquide ».

Les iPhone en dessous du 7 ne sont plus éligibles, l’édition d’octobre de ce document ne contient que des prix pour les 7, 8 et X. Un seul exemple : un iPhone 7 Plus sera repris 20 € s’il est abîmé (peu importe son stockage) contre une fourchette allant de 210 € à 255 € s’il est en bon état.

Smartphones Android

Apple peut donner quelque argent lorsqu’on lui apporte des appareils venant d’autres plateformes. Les switchers sont une part importante de la clientèle des iPhone. Le tableau ne recense que des modèles parmi les plus populaires. Si on a autre chose, direction le devis en ligne.

Cet automne, la liste s’est enrichie de nouvelles références : Pixel 2, Xperia XA Ultra, Huawei P20/Mate9 Pro et des Galaxy S9. Les BlackBerry sont toujours de la partie, avec les modèles Priv et le Passeport.

Un Samsung S9, celui sorti cette année, sera repris 315 € et 349 € pour le grand modèle Plus. Ce sont les BlackBerry qui valent le moins aux yeux d’Apple : 25 € seulement, le prix d’une grosse BD.

iPad

Il n’y a pas de cote pour les tablettes endommagées, on part du principe qu’elles sont apportées en bon état de fonctionnement, notamment leur écran le bouton Home et le châssis (un coin enfoncé peut impliquer des dégâts à l’intérieur — la batterie pour ne citer qu’elle — étant donnée la densité de ces appareils).

Tous les modèles, depuis l’iPad Pro jusqu’au premier mini, sont listés. Tous ont perdu quelques plumes. Pour donner une idée de l’écart des tarifs, le 12,9″ est repris entre 230 et 270 € selon qu’il est Wi-Fi ou 4G (c’était 295 € et 325 € cet été) tandis que l’iPad mini 1 vaut entre 35 et 40 € au lieu de 40 et 50 € en juin.

Les propriétaires d’iPad le savent, si ces tablettes sont bien entretenues elles peuvent durer très longtemps. Même sans avoir le tout dernier iOS installé, on peut s’en servir pour quantité de choses, quitte à ce que ce soit un peu poussif. Exemple personnel : un iPad 3, le premier à écran Retina, sert toujours pour Netflix, Molotov, Minecraft et des jeux type Toca Boca. Ce qui contribue à relativiser encore l’attrait de ces tarifs.

Apple Watch

Les Series 3 ont été ajoutées à la grille, ne cherchez pas en revanche les modèles or ou les céramiques, ils n’y sont pas. Un point à souligner : Apple ne reprend pas le chargeur à induction vendu avec ces montres. Tant mieux, il continuera de servir avec le modèle acheté dans la foulée.

Les Series 3 sont reprises 130 € en finition aluminium, 175 € pour les alu compatibles 4G et 195 € pour les modèles acier. Tout en bas de la liste, le modèle d’origine est repris au mieux 40 €. Autant le garder comme objet de collection, au titre de premier représentant d’une nouvelle ligne de produits chez Apple.

Ces tarifs de reprise sont souvent dissuasifs, on tentera d’abord sa chance auprès de canaux plus classiques comme les sites d’annonces spécialisés ou non.

Ensuite, faut-il toujours chercher à revendre ? Tout comme un iPad peut se transmettre d’utilisateurs en utilisateurs, un iPhone est tout sauf un produit rapidement obsolète, contrairement à une mauvaise image tenace. Un iPhone 5 ou 5c repris 25 € par Apple feront des heureux moyennant un simple changement de batterie.

Même une Apple Watch de toute première génération peut encore servir si l’on fait abstraction des attraits — bien réels — de la dernière génération (lire Pourquoi passer de l’Apple Watch 2015 à la Series 4).

Ces barèmes ont quand même un mérite, ils peuvent servir de référence pour établir son propre tarif avant de partir en quête d’un acheteur.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *