Investi président, Joe Biden appelle les Etats-Unis à se rassembler – Le Monde

Spread the love
  • Yum

« La démocratie l’a emporté. » Joe Biden est devenu le 46e président américain, mercredi 20 janvier, lors d’une journée d’« espoir » pour l’Amérique.

« La volonté du peuple a été entendue et la volonté du peuple a été respectée », a affirmé le nouveau chef d’Etat, quelques minutes après avoir prêté serment. M. Biden a également appelé l’Amérique à « l’unité » durant son allocution de vingt et une minutes et a promis d’être le président de tous les Américains.

Dans une mise en garde contre l’arrivée de « la phase la plus dure » de la pandémie, le nouveau président a appelé les Américains à mettre de côté leurs différences pour affronter ce « sombre hiver ». « Nous nous en sortirons ensemble », a-t-il assuré, avant de faire observer une minute de silence en hommage aux 400 000 « mères, pères, maris, épouses, fils, filles, amis, voisins et collègues » tués par le Covid-19.

Le nouveau président a en outre exhorté les Américains à rejeter la manipulation des faits, dans une référence à son prédécesseur, Donald Trump, qui a nié pendant des semaines le résultat de l’élection du 3 novembre et popularisé, au cours de son mandat, l’expression « fake news ». Il a également promis de « vaincre » le « suprémacisme blanc » et le « terrorisme intérieur », deux semaines après les violences au Capitole.

  • Joe Biden officiellement investi président

« Moi, Joseph Robinette Biden Jr, je jure solennellement que j’accomplirai loyalement les fonctions de président des Etats-Unis et que je ferai de mon mieux pour préserver, protéger et défendre la Constitution des Etats-Unis. »

C’est après avoir prononcé la formule consacrée, la main posée sur la bible familiale, face au président de la Cour suprême, John G. Roberts, que M. Biden est officiellement devenu le 46e président américain.

« Un jour nouveau se lève sur l’Amérique », avait tweeté peu avant celui qui est devenu, à 78 ans, le président le plus âgé au début de son mandat.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Election américaine 2020 : Joe Biden, la victoire d’un rescapé voué à devenir pacificateur en chef
  • Kamala Harris, première femme vice-présidente

Quelques minutes plus tôt, c’est sa colistière, Kamala Harris, qui avait prêté serment. L’ancienne sénatrice californienne est ainsi entrée dans les livres d’histoire comme la première femme ainsi que la première personne noire et d’origine indienne à occuper cette fonction.

Ancienne procureure, âgée de 56 ans et fille d’immigrés, elle a prêté serment devant la juge de la Cour suprême Sonia Sotomayor, la main sur une bible que tenait son époux, Doug Emhoff.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Kamala Harris, l’« Obama au féminin »
  • Donald Trump de retour en Floride

Donald et Melania Trump, le 20 janvier 2021.

C’est un fait rare : le président sortant n’a pas assisté à la cérémonie d’investiture de son successeur. C’est dans sa résidence de luxe de Mar-a-Lago, en Floride, que Donald Trump a entamé mercredi sa vie d’ex-président.

Alors que la cérémonie d’investiture de son successeur démocrate commençait à battre son plein à Washington, le président sortant est arrivé en Floride par un ultime vol dans l’Air Force One à bord duquel avaient pris place sa femme, Melania, leur fils, Barron, ainsi que les enfants de Donald Trump Ivanka, Donald Jr et Eric.

« Nous avons le plus grand pays du monde », avait déclaré le 45e président quelques heures plus tôt dans une courte déclaration aux accents de discours de campagne, sauf que cette fois c’était pour dire au revoir. « Ce fut pour moi le plus grand honneur et le plus grand privilège d’être votre président », a-t-il ajouté, assurant qu’il reviendrait d’« une manière ou d’une autre ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les partisans de Donald Trump minimisent l’assaut du Capitole et veulent croire à son retour
  • Vœux internationaux

« A Joe Biden et Kamala Harris, mes meilleurs vœux en ce jour historique pour le peuple américain. » Emmanuel Macron a adressé mercredi dans un Tweet en anglais ses « meilleurs vœux de succès » au nouveau président américain et salué sa décision de revenir dans l’accord de Paris sur le climat, quitté par les Etats-Unis en 2017 .

Le premier ministre britannique, Boris Johnson, a également félicité le nouveau président américain, se disant « impatient de travailler » avec lui. « L’Europe est prête pour un nouveau départ », a lancé de son côté Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne. Le premier ministre canadien, Justin Trudeau, s’est dit, lui, « impatient de travailler avec le président Biden » afin de « chercher à rendre [leurs] pays plus sécuritaires, plus prospères et plus résilients ». Le président brésilien, Jair Bolsonaro, surnommé le « Trump des tropiques », a également félicité Joe Biden, alors qu’il avait mis plus d’un mois avant de reconnaître la victoire du démocrate.

De son côté, la Chine a imposé des sanctions pour violation de sa « souveraineté » à vingt-huit responsables du gouvernement de Donald Trump, dont son secrétaire d’Etat, Mike Pompeo. « Ces dernières années, des hommes politiques antichinois aux Etats-Unis ont, par intérêt politique égoïste et par leurs préjugés et leur haine contre la Chine, sans aucune considération pour les intérêts des peuples chinois et américain, planifié, promu et pris de folles mesures », a déclaré le ministère des affaires étrangères dans un communiqué. Les personnalités visées ne pourront notamment plus entrer sur le territoire chinois.

Lire aussi L’Iran se réjouit du départ du « tyran » Trump, l’UE salue l’arrivée d’un « ami à la Maison Blanche »

Notre sélection d’articles sur l’élection présidentielle aux Etats-Unis

Retrouvez tous les articles de nos correspondants ici.

Sur l’élection :

Sur l’occupation du Capitole :

Et aussi :

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

%d bloggers like this: