A l’occasion du Supercomputer 2018, la société de Santa Clara dévoile la gamme de Xeon hautes performances Cascade Lake qui sera commercialisée au début de l’année prochaine, et annonce la disponibilité immédiate des Xeon d’entrée de gamme E2100.

Les Xeon Cascade Lake feront partie de la gamme HPC –pour High Performance Computer– destinée aux calculs intensifs, aux programmes d’apprentissage automatique et aux Infrastructures en tant que Service (IaaS). Ces puces prendront la relève des Xeon basés sur l’architecture Skylake que l’on retrouve dans l’iMac Pro, et motoriseront peut être le futur Mac Pro. Les processeurs, toujours gravés en 14nm, pourront compter jusqu’à 48 cœurs avec Hyper Threading et seront capables de gérer douze canaux de mémoires DDR4. Le fondeur reprend ici le principe de matrices multiples comme pour les concurrents Epyc d’AMD, assemblages de 4 dies comptant chacun huit cœurs. Intel annonce un gain de 20% par rapport à la génération actuelle de Xeons, et 240% par rapports aux CPU d’AMD.

Selon Lisa Spelman, vice-présidente et directrice générale de la division Xeon et du marketing des centres de données, « nous restons très concentrés sur la fourniture d’une large gamme de solutions optimisées pour la charge de travail qui répondent le mieux aux exigences de nos clients. L’ajout de processeurs à performances avancées de Cascade Lake et de processeurs Xeon E-2100 à notre gamme de processeurs Intel Xeon démontre une nouvelle fois notre engagement à nous fournissons des solutions optimisées en termes de performances à un large éventail de clients. »

Les Xeon Cascade Lake devraient être immunisés contre les menaces de type Spectre et meltdown. De son côté, le Xeon E-2100 est disponible dès aujourd’hui, et intègre « des fonctions matérielles inédites de sécurité. » Le CPU est surtout destiné aux serveurs d’entrée de gamme, et pourrait s’apparenter à un Core i7/i9 capable de gérer la mémoire ECC.

Vers le site officiel d’Intel