À l’occasion de sa conférence Fall Desktop Launch Event qui s’est ouverte hier à New York, le géant Intel a dévoilé ses nouveaux processeurs grand public Core i de 9e génération pour PC de bureau qui constituent les têtes d’affiche de son offre dans le milieu de gamme, le haut de gamme et l’ultra haut de gamme (ou HEDT pour High-End DeskTop). Ces nouveaux processeurs intègrent des protections matérielles contre les failles de sécurité majeures qui exploitent les fonctionnalités d’exécution spéculative des CPU modernes.

La famille de processeurs de 9e génération d’Intel devrait permettre à Intel de refaire le retard qu’il a accumulé ces derniers mois sur son rival de Sunnyvale ou éventuellement de marquer son ascendant sur ce dernier. Avec cette nouvelle génération de puces, la firme de Santa Clara a décidé de faire de la fonctionnalité Hyperthreading une option qui n’est plus automatiquement implémentée dans ses Core i5 et i7 pour PC de bureau. Désormais, cette fonctionnalité ne devrait plus se retrouver que sur quelques modèles, Core i9 notamment, triés sur le volet.

L’offre grand public d’Intel dans le milieu et le haut de gamme

Comme cela était pressenti, trois nouvelles références grand public ont fait leur apparition dans le catalogue d’Intel en ce mois d’octobre. Il s’agit des Core i9-9900K (16 Mo L3, 8 cœurs/16 threads), le vaisseau amiral de la marque qui se positionne dans le sommet du haut de gamme, i7-9700K (12 Mo L3, 8 cœurs/8 threads) dans le haut de gamme et i5-9600K (9 Mo L3, 6 cœurs/6 threads) en milieu de gamme. Ils restent cependant toujours gravés en 14 nanomètres (nm) et seul le Core i9-9900K dispose de la fonctionnalité Hyperthreading.

Tous sont couplés à un circuit graphique intégré (iGP) GT2, l’Intel UHD 620 en l’occurrence. Ils ont un TDP de 95 Watts et prennent nativement en charge la RAM DDR4 2666 en double canal ainsi que 40 lignes PCIe. Côté fréquence, le Core i9-9900K affiche une fréquence de base/Turbo de 3,6 GHz / 5 GHz, contre 3,6 GHz / 4,9 GHz pour le Core i7-9700K et 3,7 GHz / 4,6 GHz pour le Core i5-9500K.

Ces trois nouvelles références intègrent des protections matérielles contre certaines vulnérabilités d’exécution de code spéculatif affectant les processeurs du fondeur de Santa Clara, contre la variante 3 de Meltdown et Foreshadow (ou L1 Terminal Fault) pour être plus précis. La protection contre les autres vulnérabilités connues de ce type (cas de Spectre) nécessite toujours une protection logicielle et via le microcode.

Leur commercialisation devrait débuter à partir du 19 octobre prochain avec un Core i9-9900K vendu aux alentours de 488 USD, contre respectivement 374 et 262 USD pour le Core i7-9700K et le Core i5-9500K.

L’offre grand public d’Intel dans le HEDT

Les CPU Intel dédiés au HEDT sont censés être les concurrents directs des CPU Ryzen ThreadRipper d’AMD qui, il faut le rappeler, commercialise déjà le Ryzen Threadripper 2990WX, le CPU de bureau le plus puissant au monde qui est capable de monter jusqu’à 6 GHz avec ses 32 cœurs/64 threads actifs.

Intel a lancé ses premiers processeurs l’année dernière pour contrer l’offre Ryzen ThreadRipper de son concurrent de SunnyVale, un lancement qui avait été marqué par la sortie du Core-i9 7980XE (18 cœurs/36 threads) d’Intel pour le grand public à 2000 USD l’unité. Ce dernier était accompagné à son lancement par le Core i9-7960X (16 cœurs/32 threads), le Core i9-7940X (14 cœurs/28 threads) et le Core i9-7920X (12 cœurs/24 threads).

Pendant sa conférence Fall Desktop Launch Event, la firme de Santa Clara a présenté les successeurs de la première génération de ses Core i9 X-Series : les nouveaux Core i9-9980XE, i9-9960X, i9-9940X, i9-9920X, i9-9900X, i9-9820X et i9-9800X. Ces nouvelles références n’ont en réalité rien de nouveau à offrir par rapport à leur prédécesseur mis à part leur nom. Le fondeur de Santa Clara a juste remplacé le 7 qui symbolisait sa 7e génération de processeurs par 9 pour 9e génération d’une famille à l’autre.

Le vaisseau amiral de cette nouvelle famille, en l’occurrence le Core i9-9980XE, dispose toujours de 18 cœurs/36 threads comme son prédécesseur, le Core i9-7980XE, et reste gravé en 14 nm. Tous ces processeurs bénéficient d’un léger booste du côté de leurs fréquences de Turbo et sont compatibles avec la technologie Hyperthreading. Leur tarification devrait être sensiblement la même que celle observée un an plus tôt à l’arrivée du Core i9-7980XE.

Intel devrait également proposer un CPU Xeon W-3175X, disposant de 28 cœurs/56 threads, capable de fonctionner jusqu’à 4,3 GHz. Mais le prix de cette puce reste pour le moment inconnu. Cette puce devrait être similaire à celle dévoilée par le fondeur de Santa Clara peu de temps après présentation du Core i7-8086K Limited Edition en juin dernier : une puce de 28 cœurs surcadencée pour atteindre 5 GHz et nécessitant un système de refroidissement imposant.

Intel a officiellement confirmé que les nouveaux processeurs de 9e génération seront dotés d’une couche de soudure constituant le TIM entre le die du CPU et l’IHS afin d’optimiser la dissipation thermique des nouvelles puces et leurs capacités d’overclocking. L’arrivée d’un nouveau chipset, le Z390, pour les CPU de 8e et 9e génération a également été confirmée.

Source : Intel, AnandTech, PC World

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

AMD confirme les prix de ses processeurs Ryzen 9 ThreadRipper qui auraient 40 % de performance/Dollar en plus qu’un Intel Core-X
AMD annonce ses ThreadRipper de 2e génération : jusqu’à 32 cœurs/64 threads et 250 W de TDP, des CPU qui n’ont jamais aussi bien porté leur nom
Intel annonce ses nouveaux CPU basse consommation Whiskey Lake et Amber Lake optimisés pour la connectivité, l’autonomie et la mobilité
Les futurs CPU Xeon Ice Lake d’Intel se dévoilent : 10nm, nouveau socket LGA4189, plus de cœurs, TDP en hausse et support de huit canaux mémoires