« Injuste, honteux, bullshit »… Donald Trump se lâche contre l’impeachment et savoure son acquittement – 20 Minutes

Spread the love
  • Yum
Donald Trump s’est exprimé à la Maison Blanche après son acquittement, le 6 février 2020. — Nicholas Kamm / AFP

« Ce n’est pas une conférence de presse, ce n’est pas un discours, c’est une célébration. » C’est un Donald Trump jovial et en roue libre, qui s’est exprimé, jeudi, depuis la Maison Blanche, au lendemain de son acquittement devant le Sénat dans son procès en destitution. Devant ses alliés, élus et collaborateurs, qui l’ont accueilli par une standing-ovation, le président américain a, pendant plus d’une heure, réglé ses comptes, remercié ses soutiens et attaqué ses ennemis, dénonçant un impeachment « injuste et honteux », « pour le pays et ma famille ».

« On a traversé une épreuve difficile tous ensemble. C’était une situation injuste. Cette chasse aux sorcières a commencé dès qu’on est descendu de cet escalier [pour annoncer sa campagne en 2015]. Il y a d’abord eu ”Russie, Russie, Russie”, c’était du bullshit », a commencé le président américain, utilisant un vocabulaire rarement entendu à la Maison Blanche. Attaquant « les flics ripoux, les menteurs et les taupes », il a passé en revue les rebondissements, du limogeage de James Comey au rapport Mueller. Mais c’est du passé : « Un acquittement total, je n’aurais jamais cru que ces mots seraient aussi doux à mes oreilles », a souri le locataire de la Maison Blanche, en brandissant la une du Washington Post.

« Un appel téléphonique parfait »

Donald Trump s’est attaqué aux démocrates Adam Schiff («un personnage vicieux ») et Nancy Pelosi («une personne horrible »), chefs d’orchestre d’un « hoax ». « Ils ont pris un appel téléphonique parfait (au président ukrainien) et ont tout inventé », a assuré le président américain. « Les démocrates sont solidaires, ils auraient voté mon impeachment pour avoir traversé la rue », a-t-il ironisé. Et d’asséner un tacle destiné aux électeurs : « Ils auraient mieux fait de mettre autant d’énergie pour travailler sur les infrastructures ou les prix des médicaments. »

Même si plusieurs républicains ont dénoncé des « actions inappropriées », Donald Trump insiste, il n’a « rien fait de mal ». Il en a profité pour se payer Mitt Romney, qui a voté contre lui : « Il a invoqué sa foi comme une béquille, je ne l’avais jamais vu le faire. C’est un loser qui a perdu contre Obama. » Le président américain a passé l’essentiel de son discours à remercier un à un ses soutiens. Ses avocats, « Pat (Cipollone) et Jay (Sekulo) » ont été longuement applaudis, tout comme le chef du Sénat, Mitch McConnell.

L’impeachment appartient désormais au passé, mais les démocrates pourraient encore tenter de faire témoigner John Bolton à la Chambre. Donald Trump est prêt : « Je les ai battus, je les battrai encore. »

19 partages

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *