INFO TF1/LCI – Rentrée scolaire : ce que prévoit le protocole sanitaire à partir de lundi – LCI

Spread the love
  • Yum

Comment les enfants vont-ils être accueillis ce lundi pour la rentrée scolaire ? Pour réussir la réouverture des écoles, tout en limitant la diffusion du virus et de ses variants, le gouvernement compte s’appuyer sur une montée en charge des tests salivaires dès lundi 26 avril, pour les élèves de primaire et maternelle. Comme avant les vacances, le protocole sanitaire reste strict : toute classe sera fermée dès le premier cas de Covid-19 détecté.

Le ministre de la Santé Olivier Véran ambitionne d’atteindre un million de tests salivaires par semaine chez les 6,6 millions d’élèves du premier degré. Un objectif qui ne sera toutefois pas atteint dès la première semaine mais au fur et à mesure. Ces tests salivaires se font néanmoins sur la base du volontariat, les parents doivent donner leur accord.

Pour ce qui concerne les lycées, le gouvernement souhaite que les élèves réalisent un autotest – celui avec un coton tige dans le nez – par semaine. Les professeurs doivent être mis à contribution pour expliquer la réalisation de l’autotest. D’ici la rentrée en présentiel, lundi 3 mai, le ministère de l’Éducation nationale doit encore préciser la marche à suivre aux enseignants et personnels. Ce sera l’un des enjeux de la réunion de Jean-Michel Blanquer avec les syndicats demain après-midi.

La Haute autorité de santé a (HAS) recommandé les autotests pour les élèves de 15 ans minimum. Quid donc des collégiens et les autotests ? La question demeure. Le gouvernement évoque une montée en puissance progressive avec une potentielle extension aux collèges.

Enfin, les personnels de l’Éducation nationale – 1,16 million de personnes – vont avoir la possibilité de réaliser, pour eux-mêmes, deux autotests par semaine.

À noter que les tests salivaires seront déployés en priorité dans les 15 à 20 départements les plus touchés par le Covid-19, notamment ceux d’Île-de-France.

Leave a Reply

%d bloggers like this: