INFO FRANCE BLEU – Le mari de Delphine Jubillar convoqué à la gendarmerie – France Bleu

Spread the love
  • Yum

Alors que le domicile du couple Jubillar à Cagnac-les-Mines (Tarn) fait l’objet ce mercredi d’intenses nouvelles recherches, le mari Cédric est convoqué à la gendarmerie selon son avocat Jean-Baptiste Alary, le bâtonnier d’Albi. À cette heure on ne sait pas si c’est sous le régime de la garde à vue ou bien comme simple témoin qu’il est appelé à s’exprimer.

Delphine Jubillar, mère de deux jeunes enfants âgés de 6 ans et 19 mois, infirmière à la clinique Claude Bernard d’Albi est portée disparue depuis la nuit de 15 au 16 décembre. Jusqu’à présent les très importantes recherches pour tenter de la retrouver sont restées vaines.

La maison des Jubillar.
La maison des Jubillar. © Radio FranceBénédicte Dupont

Nouvelles recherches ce mercredi

Un peu plus de trois semaines après la disparition de Delphine Jubillar, les recherches ont repris ce mercredi matin au domicile du couple. Des hommes de la gendarmerie de Pontoise étaient attendus pour fouiller chaque recoin de la maison avec un robot qui permet de savoir ce qu’il y a dans les dalles et dans les murs de maison.  Sur place la reporter de France Bleu Occitanie constate :

“Beaucoup d’enquêteurs et énormément de voitures.”

La demeure, déjà perquisitionnée, est toujours sous scellés. Les travaux n’étaient pas terminés au moment de la disparition de Delphine Jubillar.

Comparaison avec l’affaire Daval

L’avocat de Cédric Jubillar interviewé le 29 décembre dernier sur le parallèle avec l’affaire Daval évoqué par de nombreux habitants, parlait d’un “parallèle hasardeux, odieux, une rumeur de caniveau merdique“. Maître Alary évoquait une “chronologie délicate“, une comparaison malvenue à ce procès d’il y a quelques semaines, fin novembre, encore dans toutes les têtes.

L’aurait-on faite, cette comparaison, si Jonathann Daval avait été jugé l’année prochaine ?“, questionnait la robe noire. L’avocat suggérait dès lors qu’on compare plutôt la disparition de Delphine Jubillar avec l’affaire Viguier à Toulouse. En février 2000, Suzie Viguier, 38 ans disparaissait mystérieusement de son domicile, quartier le Terrasse. Elle n’a jamais été retrouvée. Coupable idéal, son mari Jacques a été par deux fois acquitté, faute de preuve.

“Il n’y a aucune réflexion de la part de gens pensant tout savoir sur tout alors que l’enquête n’en est qu’à son balbutiement. Les deux affaires n’ont rien à voir, c’est insupportable.” – Me Jean-Baptiste Alary le 29 décembre

Leave a Reply

%d bloggers like this: